RCA / pourparlers de Khartoum

July 15, 2018

La rencontre entre le gouvernement et groupes armées n’a pas eu lieu. 

Elles n’ont  finalement pas eu lieu selon toute vraisemblance   les pourparlers de paix en vue de la sortie de crise en républicaine centrafricaine telle que voulu par la Russie ce jeudi 12 juillet dans la capitale  soudanaise. Les autorités de bangui , estiment qu’il est inopportun d’engager d’autres conciliabules alors que l’union africaine est branle-bas afin de résoudre cette  crise dans cet état de l’Afrique centrale , c’est le contenu de l’annonce formulé hier par le porte -parole de la présidence Yaloké-Mokpèm.

 

La toute  première du genre initiée par le nouvel allié du président centrafricain ; La rencontre organisée par Moscou en parallèle de la médiation officielle menée par un panel de l’Union africaine depuis juillet 2017, devait regrouper les principaux groupes armés opérant sur le territoire centrafricain et des représentants du gouvernement ; il s’agissait précisément de deux groupes armés issus de l’ex-Seleka à savoir  le Mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC) et l’Union pour la paix en Centrafrique (UPC).

Cette tentative de médiation russe intervient alors que le Panel de l’UA a rencontré jeudi, pour la première fois, l’ex-président François Bozizé en exil enOuganda.

 

Outre celle de l’UA, plusieurs médiations ont tenté sans succès par le passé de ramener la paix en Centrafrique, pays de 4,5 millions d’habitants rongé par un conflit meurtrier depuis 2013.

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Communiqué du Conseil Africain des Médias sur le déroulement des élections générales au Burundi

May 22, 2020

1/8
Please reload

Archives