NICARAGUA


Pas question pour le président Daniel Ortega de démissionner. Alors que son pays est en proie depuis 3 mois déjà a un mouvement de contestation alimenté par des vagues de manifestations qui ont causé la mort de plus de 280 personnes, le président du Nicaragua a écarté lundi toute idée de démissionner, comme l'exigent les acteurs du mouvement de contestation . Dans une interview à une chaîne américaine il a assuré qu'il irait jusqu'au bout de son mandat.

Daniel Ortega a aussi fait savoir que les troubles meurtriers qui agitent son pays depuis avril étaient terminés. Il a néanmoins reconnu que les manifestations pacifiques, pour et contre son gouvernement, se poursuivaient.

Plus de 280 personnes sont mortes depuis le début des manifestations qui ont débuté dans le pays en Avril, née d’une loi controversée sur les retraites.

Les manifestations ont viré au ras le bol de la population qui réclame désormais la destitution de Daniel Ortega et de son épouse Rosario Murillo qui occupe les fonctions de vice-présidente. Le couple présidentiel est accusé d’avoir mis sur pied une dictature marquée par la corruption et le népotisme.


Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias