OUGANDA / TAXE SUR LES RESEAUX SOCIAUX DES MESSAGES DE RUE CONTRE LE PAIEMENT DE LA TAXE


Les opposants à la taxe sur l’utilisation des réseaux sociaux ne baissent pas les bras en Ouganda. Ils sont déterminés à voir disparaître cette mesure approuvée par le président yoweri museveni .Dans la capitale Kampala une nouvelle manifestation a eu lieu lundi 23 Juillet 2018.

Les militants opposés à ladite taxe, ont diffusé des messages dans les rues de la capitale pour encourager la population à ne pas payer les montants exigés selon la nouvelle loi pour l’utilisation des réseaux sociaux. La police est intervenue lundi pour tenter de faire cesser ces messages.

Depuis le début du mois, les utilisateurs des réseaux sociaux en Ouganda doivent s’acquitter d’une taxe quotidienne de 200 shillings par jour (0,04 euro) pour accéder à WhatsApp, Facebook et Twitter, ainsi que des sites de rencontre comme Tinder. Pour de nombreux hommes politiques d’opposition et membres de la société civile, Cette taxe une entrave à la liberté d’expression. Une plainte contre le gouvernement a même été déposé par Plusieurs entrepreneurs et juristes ougandais qui évoquent notamment une violation du principe de la neutralité du Net, certifiant à chacun un accès conforme au réseau.


Posts Récents