COTE D’IVOIRE / CPI: GBAGBO DEMANDE SON ACQUITTEMENT DE CRIME CONTRE L'HUMANITÉ


devrait être acquitté de toutes les charges retenues contre lui suite aux violences post-électorales de 2010-2011. Le dite requête est formulée tel quel, “Les éléments présentés par le procureur sont insuffisants pour prouver les charges à l’encontre de Laurent Gbagbo au-delà de tout doute raisonnable ».

la défense de l’ex-président de 73 ans a demandé à la Cour d’abandonner les accusations contre Laurent Gbagbo, demandant “qu’un jugement d’acquittement portant sur toutes les charges soit prononcé” ainsi que “la mise en liberté immédiate” de son client.

Les avocats de la défense devront attendre le 1er octobre, pour être fixé. Durant ce procès du 1er octobre, les arguments de la défense et ceux du procureur seront entendus.

Ce n’est pas la première fois que Laurent Gbagbo espère être libéré. En juillet 2017, cinq juges de la Cour d’appel ont ordonné une nouvelle révision de l’affaire afin de juger s’il devait être gardé en détention ou non, compte tenu de son âge et de son état de santé.

Mais les juges ont refusé sa demande de libération pour le reste de son procès, la défense n’ayant “pas fourni des conditions concrètes et solides qui garantiraient la présence de M. Gbagbo à son procès s’il est libéré”.

L’ancien président ivoirien, fait face depuis janvier 2016, à quatre chefs d’accusation pour meurtre, viol, persécution et autres actes inhumains. Le procureur a fait appel à 82 témoins, en plus de présenter des milliers de documents et des centaines d’heures de vidéos.

#CÔTEDIVOIRE

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias