AFRIQUE DU SUD / ZIMBABWE L'IMMUNITÉ DE GRACE MUGABE LEVÉE


L’immunité diplomatique accordée en 2017 à l’ex Première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe a été levé par la justice sud-africaine lundi 29 Juillet. La décision de l'ancienne ministre des Relations internationales, Maite Nkoana-Mashabane, d'accorder à Grace Mugabe l'immunité diplomatique était contraire à la Constitution sud africaine selon ce qu’a notifié le juge à l’annonce du verdict .

L’épouse de Robert Mugabe avait fait l’objet d’une convocation devant la justice sud-africaine pour coups et blessures en Août 2017.L’ex première dame était accusé d’avoir frappé avec câble électrique Gabriella Engels un mannequin, de 20 ans, qui avaient été trouvé en compagnie des deux fils de Grace Mugabe dans un hôtel de Johannesburg.

Grace Mugabe qui s’était vu accordé l’immunité diplomatique par la ministre sud-africaine des Affaires étrangères Maite Nkoana-Mashabane avait quitté l’Afrique du sud quelque heures après sa convocation.

Pour l’ex ministre sud africaine des Relations Internationales, Grace Mugabé du haut de son statut de première dame méritait cette immunité. En lui octroyant ce privilège, Maite Nkoana-Mashabane soutient qu’elle évitait par la même occasion à l’Afrique du Sud et au Zimbabwé de s’enliser dans un conflit diplomatique. La décision de la juridiction sud-africaine, d’ôter l’immunité diplomatique à Grace Mugabe ouvre ainsi la voie à des poursuites criminelles contre cette dernière. L’épouse de l’ex président zimbabwéen n’a jusqu’ici fait aucun commentaire sur cette décision.

#ZIMBABWE #AFRIQUEDUSUD

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias