MALI / PUBLICATION DES RESULTATS: L’UE APPELLE A PLUS DE CLAIRVOYANCE


L’Union Européenne veille au grain pour la transparence dans la publication des résultats de la présidentielle du 29 Juillet au Mali. La chef de la mission d’observation électorale de l’Union européenne a exhorté mardi les candidats, “à faire preuve de mesure en évitant d’annoncer leurs estimations avant la publication des résultats”. Cécile Kyenge, a fait ces déclarations lors d’une conférence de presse qu’elle a donné mardi pour sa première analyse du processus électoral.

Alors que les résultats provisoires du premier tour de ce scrutin se font encore attendre mais des déclarations prêtant à confusion ont été fusées de toutes parts. Le camp du président sortant IBK a lancé les hostilités en déclarant son candidat grand vainqueur sur la base des premiers résultats issus de son système de centralisation. Du Coté de Soumaïla Cissé on annonce un second tour avec l’actuel chef de l’Etat. Même son de cloche chez Aliou Aboubacar Diallo ou l’on confirme qu’un second tout est d’ores et déjà assuré.

Pour la cheffe de la mission d’observation électorale de l’UE au Mali, crier victoire avant le verdict des instances habilitées à le faire peur porter malheur. Elle invité les candidats en cas de rejet du verdict officiel, “à régler les contestations éventuelles de manière pacifique en privilégiant la seule voie des recours judiciaires”.

Le vote Selon un point de presse du gouvernement, “n’a pas pu avoir lieu dans 716 bureaux à cause d’incidents sécuritaires. Dans un souci de transparence et de préservation de l’intégrité du scrutin, la députée européenne a également demandé aux autorités « la liste complète et détaillée de l’ensemble des bureaux où le vote n’a pas eu lieu » et la publication des résultats de chaque bureau sur internet dès que possible.

#MALI

Posts Récents