COTE D’IVOIRE UN ACCUEIL CHALEUREUX POUR SIMONE GBAGBO


Un accueil chaleureux a été réservé à Simone Gbagbo. L’ex première dame de Cote d’Ivoire est de retour parmi les siens après sept ans de détention. Ceux qui attendaient voir pour croire à l’annonce faite par le président ivoirien, ont été servis car l’épouse de Laurent Gbagbo a bel et bien quitté l’école de gendarmerie d’Abidjan où elle était détenue depuis quatre ans vers 12H15 (heure locale) pour regagner sa résidence du quartier de Cocody à Abidjan.

A son domicile, régnait une ambiance carnavalesque. Près d’un millier de sympathisants se sont regroupés pour lui réserver un accueil des plus festifs. L’ex première dame vêtue d’une robe pagne violette et jaune, a franchi les lieux souriante et détendue, visiblement heureuse de se sentir tant aimée et acclamée.

Après quelque minute passée dans sa résidence, Simone Gbagbo est sorti dans son jardin pour prendre part à la cérémonie organisée à son honneur.Pour ses moments de grande communion avec ceux qui sont venu saluer sa remise en liberté, elle était entourée de plusieurs responsables du FPI et d’autres dignitaires libérés comme elle grâce à l’amnistie. Parmi eux , deux anciens ministres du régime Gbagbo à savoir Moïse Lida Kouassi et Assoa Adou.

Pour Abdoudramane Sangaré, le chef du FPI pro-Gbagbo, la faction dissidente du parti créé par Laurent Gbogbo , la libération de Mme Gbagbo «prépare l’arrivée de Laurent Gbagbo .» Mais pour celle qui fut surnommée la «Dame de fer» ce retour à la maison marque tout simplement l’ouverture d’une nouvelle, l’ancienne étant tournée.

Pour rappel Simone Gbagbo âgée aujourd’hui de 69 ans, a bénéficié de l’amnistie de 800 personnes proclamée lundi par le président Alassane Ouattara à la veille de la célébration de la fête nationale du pays, pour favoriser la réconciliation en Côte d’Ivoire.

Arrêtée en 2011 avec son mari Laurent Gbagbo, elle avait été condamnée en 2015 à 20 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat. Son époux Laurent Gbagbo accusé de crimes contre l’humanité commis pendant la crise post-électorale de 2010-2011 est toujours en détention à La Haye. Pour ses nombreux partisans qui gardent l’espoir de le voir un jour libéré, un pas a été franchi, un autre reste à faire.

#COTEDIVOIRE

Posts Récents