MALI / PRÉSIDENTIELLE LE PARTI D’IBK CRIE VICTOIRE AVANT LE VERDICT FINAL

August 17, 2018

Une réélection large et confortable en faveur d'Ibrahim Boubacar Keita, c'est le pronostic de Boubakary Treta sur l'issu du second tour des présidentielles au Mali. Hier en conférence de presse, le directeur de campagne de la coalition Ensemble pour le Mali, est monté au créneau pour proclamer la victoire d'Ibrahim Boubacar Keita, avant même la publication officielle des résultats.

 

Une annonce prématurée qui s'appuie sur les résultats issus du système de centralisation  du QG de campagne du président sortant. Assez pour crier "victoire" avant la fin de la guerre, le camp d'IBK attend avec beaucoup de sérénité la proclamation officielle des résultats, qui propulseraient le président sortant vers un deuxième mandat.

 

Ambiance plutôt tendue dans le camp adverse. Depuis dimanche dernier, le chef de file de l'opposition Soumaïla Cissé a affirmé qu'il rejetait par avance les résultats de ce second tour. Crédité à 17.78% des voix lors du premier tour contre 42% pour le président sortant, l'opposant accuse le pouvoir d’avoir profité de l’insécurité dans le pays, en proie à des violences jihadistes et ethniques, pour truquer le vote au profit du président sortant. L'ancien ministre des finances  fustige notamment une attaque par le pouvoir du système de comptabilisation électorale de l'opposition alors qu'il se trouvait en tête. Ce lundi devant ses partisans il appelait tous les maliens à se mobiliser pour s'opposer à ce qu'il appelle lui même "la dictature de la fraude".

 

Les résultats officiels devraient être rendus publics ce mercredi 15 aout par la Commission nationale de centralisation des résultats, avant d'êtres entérinés par la cour constitutionnelle. Le vainqueur entrera en fonction dès le 4 septembre prochain avec la lourde tâche de relancer l'accord de paix conclu en 2015 avec l'ex-rébellion à dominance Touareg. Un accord dont l'application accumule les retards dans ce vaste pays du Sahel toujours confronté à la menace jihadiste malgré cinq ans d'interventions militaires internationales.

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Cameroun / législatives et municipales : le PCRN a la conquête de Nyalla

February 3, 2020

1/8
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square