RDC RETOUR DE MOÏSE KATUMBI : LE POUVOIR MAINTIENT SON REFUS

August 17, 2018

Le sol congolais ne veut plus de Moise Katumbi. Le pouvoir congolais campe sur sa position et qualifie le milliardaire de personnalité à l’identité confuse. Il est donc hors de question pour eux que ce type de personnage postule pour la présidentielle. Le scrutin du 23 décembre 2018 est bel et bien le principal motif de cette soif de retour au pays de moise Katumbi. Katumbi espère toujours pouvoir déposer sa candidature pour ce scrutin en RDC.

 

Hélas, ce dernier est désormais persona non grata pour Kinshasa. L’identité de l’ancien gouverneur de la province du Katanga prêterait à confusion. Katumbi a renoncé à la nationalité italienne sans avoir fait une quelconque démarche de recouvrement de la nationalité congolaise auprès du gouvernement, autorité compétente.

 

Cette position caduque du gouvernement congolais, relance le Ping-pong avec l’opposition. Six cadres de l’opposition ont réclamé hier le retour de moise Katumbi et entre autres « l’inclusivité » des élections générales dont la présidentielle du 23 décembre prochain.

Mais Pour le pouvoir de Kabila, le cas de Katumbi qui est poursuivi par la justice de son pays pour plusieurs motifs dont usurpation de nationalité, « relève de la souveraineté d’un État ». Un dossier aux tenants assez complexes et perplexes.

 

Il y a plus d’une semaine, a été empêché de franchir la frontière Congolo-zambienne de Kasumbalesa alors qu’il voulait rentrer dans son pays pour déposer son dossier de candidature aux scrutins à venir.

Et sauf surprise, le sort de Moise Katumbi reste donc pour l’instant scellé loin des frontières congolaises d’ici au 23 décembre prochain.

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

ETATS-UNIS / TRAFIC DE DROGUE : LE PRÉSIDENT TRUMP ORDONNE DE TRAQUER TOUS LES TRAFIQUANTS EN AFRIQUE DE L'OUEST

July 14, 2020

1/8
Please reload

Archives