CAMEROUN / PRÉSIDENTIELLE LE PRÉSIDENT DU MDP POUR UNE CANDIDATURE UNIQUE DE L’OPPOSITION


Après la convocation du corps électoral pour le 7 octobre prochain au Cameroun, les différents partis politiques s’activent tant bien que mal à se faire entendre à travers dénonciations et revendications. À juste titre le mouvement pour la démocratie et le progrès en abrégé MDP réuni ce jeudi 19 août à douala capitale économique du Cameroun, a tenu à donner sa position sur la tenue des élections au travers d’un point de presse que le parti a présidé .

Une mise en garde qui est parti du constat selon lequel les préalables émis pour l’organisation d’un scrutin libre et transparent n’ont pas été pris en considération par le parti au pouvoir à savoir l’impartialité de l’organe en charge d’organiser les élections ELECAM ceci par la désignation consensuelle de ses membres , bien plus la révision du code électoral avec entre autres l’institution du bulletin unique ; l’instauration d’un scrutin à deux tours, mais aussi la limitation du mandat présidentiel à cinq ans renouvelable une seule fois .

Le président national du MDP clame à haute et intelligible voix une unité de l’opposition condition sine qua none pour l’alternance.

A l’élection présidentielle d’octobre 1992 le président du MDP Samuel EBOUA avait fait le sacrifice de sa propre ambition présidentielle au profit de celle de NI JOHN FRU NDI candidat à cette époque de l’union pour le changement , aujourd’hui tout comme hier , la voie d’une coalition est inévitable encore faudra réussir a vaincre les barrières des divisions , égoïsme et opportunisme donc fait montre une partie de l’opposition camerounaise.

#CAMEROUN

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias