RCA / STABILISATION DE LA RCA LES CHEFS RELIGIEUX APPELLENT LA RUSSIE A LA L’AIDE


Pour les leaders religieux centrafricains et autres représentants, résoudre la crise sécuritaire qui fragilise l’Etat, revient à mettre hors d’état de nuire des milliers de mercenaires soudanais et tchadiens présent dans le pays. Pour y parvenir d’après eux, Moscou est un partenaire d’excellence, qui a fait ses preuves en la matière notamment en Syrie. Ils affirment qu’avec l’aide de la Russie, l’armée Centrafricaine pourrait mettre en déroute ces hommes et les contraindre à quitter le territoire.

Une fois cela effectué, les deux Etats pourraient alors parachever la stabilisation du pays par la mise en place d’un dispositif approprié garantissant l’inviolabilité des frontières.

La rencontre a connu la participation de 17 représentants religieux dont : 05 musulmans, 03 catholiques, 05 protestants et 4 capillaires. Les travaux étaient présidés par l’iman en chef Oumar Kobine Layama, Le cardinal Dieudonné Nzapalainga, Le pasteur Nicolas Guerekoyame Gbangou - qui est également président de la plateforme interreligieuse. Etait également présent : 1 représentant du gouvernement, 2 représentants du secrétariat de la plateforme interreligieuse et 9 journalistes.

La crise n’est pas confessionnelle

Durant les travaux, les chefs religieux et autres représentants des religions ont déclaré que « la crise en RCA n'était pas confessionnelle, mais purement politique et qu'elle venait de l'extérieur… ». Les participants à la réunion ont accusé la communauté internationale et les médias internationaux d’essayer de « transformer cette crise en crise religieuse, ce qui n’est pas vrai », ont-ils ajouté.

Les participants ont également souhaité que la Russie accompagne la RCA au Conseil de sécurité de l’ONU pour une levée totale de l’embargo sur les armes, afin de permettre à l’armée régulière de s’équiper. Car, disent-ils : « comment comprendre que les bandits aient la possibilité de s'armer sans aucun obstacle, alors que l'armée est contrainte par des sanctions de l'ONU et n'a donc pas la possibilité de s'armer complètement ? ».

Tout en souhaitant de nouvelles rencontres, les participants ont exprimé leur gratitude à Valery Zakharov, conseiller du président Faustin Archange Touadera, pour l'organisation des assises et ont précisé qu'ils placent de grands espoirs en la Russie comme seule force capable de mettre fin à la crise en RCA.

#RCA

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias