KENYA / ENRICHISSEMENT ILLICITE LA VICE-PRÉSIDENTE DE LA COUR SUPRÊME ARRÊTÉE


Ce mardi 28 août aux environs de 14 heures, la vice-présidente de la cour suprême du Kenya Philomena Mwilu est mise aux arrêts et conduite à la direction des enquêtes criminelles pour y être interrogée. Une arrestation qui intervient après plusieurs semaines d'enquêtes sur la corruption flagrante au sein de la magistrature.

Le juge est confronté à de nombreux chefs d'accusation de vol, d'abus de pouvoir et de non-paiement des impôts. Les enquêteurs affirment que la juge aurait enfreint la loi sur le leadership et l'intégrité en acceptant un prêt personnel de 12 millions de shillings irakiens. Une irrégularité qui serait notamment liée à la chute de l'Imperial Bank en 2015. Face à la presse, le directeur des poursuites publiques Noordin Hajia a rassuré qu'il détenait les preuves que la magistrate avait profité de sa fonction pour un enrichissement personnel dans des conditions tout à fait douteuses. Il a exalté la dignité et l'indépendance du système judiciaire kényan avant de mettre en garde les magistrats et enquêteurs de police qui usent de leur position pour s'enrichir aux dépens du peuple.

Devant le tribunal anticorruption de Nairobi, Philomena Mwilu a finalement été libéré contre une caution de 50.000 dollars en attendant la prochaine audience. Notons qu'elle faisait partie des juges ayant annulé la réélection du président Uhuru kenyatta en août 2017. Une décision historique qui avait provoqué l'organisation d'une deuxième présidentielle en octobre de la même année remportée par Uhuru kenyatta. Le président Kenyatta qui est d'ailleurs à l'initiative de cette guerre contre la corruption dans l'ensemble du pays. Depuis lors les hauts responsables de l'Agence Nationale pour la jeunesse, de la compagnie nationale d'électricité ou encore l'ex-gouverneur de Nairobi a été arrêté et est poursuivi pour des faits de corruption.

#KENYA

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias