RDC KINSHASA S'OPPOSE À L’APPUI LOGISTIQUE PROPOSÉ PAR L’ONU


Les ambassadeurs occidentaux à l’ONU sont de nouveau montés au créneau pour exprimer leurs craintes face au processus électoral en cours en République démocratique du Congo. il s'agit entre autre des Etats-Unis, de la France et les Pays-Bas.

L’ambassadrice américaine Nikki Haley a réitéré ses réticences quant à l’utilisation de ces machines à voter, durant les élections. a sa suite, une kyrielle de questions taraudent encore les esprits de plusieurs membres du Conseil de sécurité de l'onu, de l'opposition et de la société civile congolaise, concernant le déroulement de ces scrutins.

Y aura-t-il suffisamment de machines à voter? les autorités vont- elles prolonger le vote sur des jours ou des semaines supplémentaires? Sera t'il possible de recharger les machines de vote dont les batteries tiennent 12 heures? Et pour finir, est-ce que lesdites machines ont été dûment testées?

Pour toutes ces raisons, l’ONU estime que Kinshasa devrait accepter l’appui logistique de la Monusco, afin de s’assurer de la tenue d‘élections libres, crédibles, transparentes et inclusives.

Seulement, les autorités congolaises sont intransigeantes et radicalement opposées à toutes aides extérieures.

Ces scrutins présidentiel, législatif et provincial, en RDC, sont programmés pour le 23 décembre 2018.

#RDC

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias