CRISE EN RCA/DÉCLARATION DE KHARTOUM

MOSCOU ET BANGUI MAIN DANS LA MAIN POUR REMPORTER LA BATAILLE DE LA PAIX EN CENTRAFRIQUE.

Une rencontre âprement recherchée, aux enjeux des plus importants. Les leaders des principaux groupes politico-militaires de la Centrafrique se sont retrouvés le 28 Août 2018 à Khartoum pour amorcer les premieres veritables négociations qui d'ici quelques mois pourraient permettre au peuple centrafricain de fumer de nouveau le calumet de la paix et de la reconciliation.

Mettre fin à la violence, lutter contre la criminalité, assurer le développement économique durable et attirer des investissements sur l'ensemble du territoire de la RCA, sont entre autres les sujets qui ont été abordés, et après deux jours de discussions intenses, ont abouti sur la signature d'une déclaration d'entente, ce qui signifie pour ces différents protagonistes centrafricains, qu'on vient inéluctablement de franchir une étape importante de la pacification de ce pays, qui bien avant 2013 est plongé dans une instabilité politique qui n'a que trop duré..

Le general NOUREDDINE Adam du front populaire pour la renaissance de la Centrafrique, le général Maxime Monôme, leaderndu groupe anti-balaka, le général Abdoulaye Hissene lui aussi du FPRC, le général MAHAMAT Al-Khatim du mouvement patriotique pour la Centrafrique ainsi que le général Ali Darassa MAHAMAT du groupe unité pour la paix en Centrafrique étaient les acteurs majeurs de cette rencontre.

Il faut toutefois préciser que Moscou a beaucoup pesé dans la mise en place de ce dialogue, la Fédération de Russie étant d'ailleurs représentée à l'occasion par une mission conduite par le représentant pour les affaires spéciales du ministère russe des Affaires étrangères, Konstantin Viktorovitch Chouvalov. Depuis le début de la crise en RCA, Moscou a, de part sa collaboration multiple et diversifiée, aidé le président centrafricain le professeur Faustin Archange Touadera a remporter quelques batailles dont les résultats les plus visibles tel que le dit l'ambassadeur Konstantin Chouvanov lui même "constituent une étape indispensable pour le développement durable et stable de la RCA"

Après cette étape, les pourparlers vont se poursuivre d'autant plus que les différentes parties en présence, qui au cours de cettenrenconte ont défini les principes fondamentaux de la sécurité , de la paix et de l'harmonie en RCA, se sont aussi engagés à continuer à négocier, tout en respectant les recommandations de l'Union Africaine qui suit de très près les différentes initiatives visant à redonner à la RCA l'opportunité de retrouver le chemin de la stabilité.

#SOUDAN

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square