CAMEROUN / FECAFOOT LA FIFA PROLONGE LA TUTELLE DU COMITÉ DE NORMALISATION


La fédération camerounaise de football reste sous la tutelle du comité de normalisation de la FIFA. Les camerounais devront attendre encore des mois pour voir s’installer à la tête de la FECAFOOT une nouvelle équipe dirigeante .Les élections pour le nouveau bureau exécutif prévues ce mois de septembre ont été reportées à la demande du ministre camerounais des sports Pierre Ismaël Bidoung Kpwatt qui dans une requête adressée à la FIFA , fait état de ses inquiétudes quant à la proximité des dates des élections à la tête de la FECAFOOT et la présidentielle prévue le 07 Aout dans le pays . Une demande approuvée par la FIFA qui a ainsi prolongée le mandat du comité de normalisation de la FECAFOOT jusqu’au 16 décembre pour « éviter des interférences imprévisibles qui pourraient être préjudiciables à l’organisation efficiente de ces deux échéances » électorales.

Pour rappel, le dit comité de normalisation avait été installé par la FIFA en Septembre après la dissolution du bureau exécutif en exercice en ce moment. Apres invalidation de l’élection de Tombi A Roko , contestée depuis de nombreux mois par Abdouraman Hamadou, président de l’Étoile filante de Garoua ,le bureau du Conseil de la Fifa avait décidé le 23 août, de nommer un comité de normalisation au sein de la FECAFOOT. Une décision liée d’une part à la confirmation par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) du jugement de la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage du Comité Olympique et Sportif du Cameroun, laquelle a annulé la procédure électorale ayant mené à l’élection en 2015 de l’ex comité exécutif de la FECAFOOT et, d’autre part, aux tentatives infructueuses de la Fifa visant à rapprocher les différentes parties prenantes du football camerounais et ainsi sortir de l’impasse.

Avec à sa tête Maitre Dieudonné Happy, Ce comité est chargé de « gérer les affaires courantes de la FECAFOOT, élaborer de nouveaux statuts en conformité avec les statuts et standards de la Fifa ainsi qu’avec la législation nationale obligatoire en vigueur et d’organiser de nouvelles élections à la FECAFOOT. »

En attendant que soit installé ce nouvel exécutif à la tête de sa fédération de football, le Cameroun poursuit ses préparatifs pour l’organisation de la CAN, la 2e son histoire près de 47 ans après la dernière. Le défis reste énorme tant le président de la CAF Hamad Hamad continue d’entretenir le flou quand à la capacité du Cameroun à abriter cet événement dont le format a été élargie à 24 équipes.

#CAMEROUN

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias