MALI L'OPPOSITION MOBILISÉE AVANT L’INVESTITURE D’IBK


Vainqueur du second tour de la présidentielle au Mali, le président Ibrahim Boubakar Keita doit prêter serment ce mardi 04 septembre pour un nouveau mandat de 05 ans à la tête du pays. Mais à quelque heure de cet événement, les esprits s’échauffent au Mali ou le calme n’est pas revenu malgré le verdict de la cours constitutionnelle qui a tranché en faveur d’Ibrahim Boubakar Keita.

Samedi 01er septembre de nombreux partisans de l’opposition ont de nouveau envahi la rue comme cela est d‘ailleurs de coutume depuis le second tour de la présidentielle du 12 août. Durant cette marche que l’opposition qualifie de plus grand rassemblement depuis le second tour de l'élection présidentielle, les partisans de Soumaila Cissé candidat malheureux lors de cette échéance, ont de nouveau contesté la réélection d’IBK.

"IBK, voleur", "Non au coup d'Etat électoral", "Soumaïla Cissé, président" voilà autant de message hostiles scandé en cœur par cette foule acquise à la cause du candidat malheureux à la présidentielle, Soumaïla Cissé. Cette marche a également été l’occasion pour les manifestants de dénoncer l'arrestation "arbitraire" de deux responsables de l'opposition. Il s’agit entre autre de Moussa Kimbiri et Paul Boro, un ancien cadre de la majorité passé à l'opposition à qui il est reproché, selon une source sécuritaire, d'avoir fourni des armes à "des jeunes" avant la précédente manifestation de l'opposition.

Selon le chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé, les personnes descendues dans la rue samedi seraient estimées à environ 300.000. Dans d'autres villes du Mali et à l'étranger, notamment en France des manifestations similaires ont eu lieu.

Dimanche au lendemain de la marche de l’opposition des milliers de partisans du président malien Ibrahim Boubacar Keïta ont à leur tour battu le pavé pour soutenir l’actuel président.

Ibrahim Boubacar Keïta a été proclamé le 20 août par la Cour constitutionnelle vainqueur de la présidentielle avec 67,16% des suffrages au second tour contre 32,84% pour l’ex ministre des Finances Soumaïla Cissé. Son investiture aura bel et bien lieu ce mardi 4 Août au grand dam de l’opposition qui ne décolère pas.

#SENEGAL

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias