RDC / PRESIDENTIELLE LA CANDIDATURE DE BEMBA DEFINITIVEMENT ECARTÉE


Jean pierre bemba, ne fera pas partir des candidats sélectionnés, pour la course à la magistrature suprême. L’information a été rendu publique, dans un arrêt de la Cour constitutionnelle publié le 3 septembre 2018.

Son inéligibilité fait suite aux accusations qui pèsent contre lui, notamment celle de subornation des témoins, apparentée en République démocratique du Congo à de la corruption. La cour pénale internationale, rendra en appel sa décision sur cette affaire, le 17 septembre prochain.

Les partisans de jean pierre Bemba estiment au contraire, que la subornation de témoins est différente de la corruption et ne fait pas partie des motifs d’invalidation d’une candidature.

Faut il le rappeler, l’ancien Premier ministre congolais, avait déposé sa candidature après un retour triomphal à Kinshasa, et son acquittement en appel par la CPI de sa condamnation à dix-huit ans de prison, dans l’affaire de crimes de guerre et contre l’humanité.

Bien que écarté de la présidentielle, certains candidats dont leurs dossiers avaient été invalidés, se sont retrouvé réintégrés dans la course. En effet, la cour constitutionnelle congolaise, la plus haute instance judiciaire du pays, a ordonné à la commission électorale d’annuler sa décision d’écarter de la course à la magistrature suprême, deux autres candidats. Notamment l’ex-Premier ministre Samy Badibanga et la seule femme candidate, Marie-Josée Ifoku.

Tous deux avait été écartés par la Commission électorale pour défaut de nationalité congolaise d’origine.

#RDC

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias