LIBERIA / 100 MILLIONS $ VOLATILISÉS : 15 PERSONNALITÉS INTERDITES DE SORTIR DU PAYS

September 21, 2018

Au Liberia la disparition mystérieuse des près de 100 millions de dollars américains fait les choux gras de la presse. Le gouvernement qui assure avoir pris toutes les mesures possibles pour élucider les circonstances de la disparition des fameux billets de banque imprimés à l’étranger,  a frappé d’interdiction de voyage certaines personnalités du pays cité comme suspects selon l’enquête en cours.

 

Le président  Georges Weah est peut être en  train de faire face au plus grand scandale financier de son pays depuis sa prise de fonction en  janvier. Près de 95 millions de dollars ont mystérieusement disparu des caisses de l'état. L'affaire fait désormais l'objet d'une enquête de la part du gouvernement  qui a dores et déjà interdit de voyage une quinzaine de personnalités et assuré qu'il mettra tout en œuvre pour retrouver les responsables de ces actes.

 

Le communiqué publié par le ministère de la Communication cite  Parmi les suspects, Charles Sirleaf le fils de l'ancienne présidente du pays  Ellen Johnson Sirleaf et Milton Weeks, l'ex patron de la Banque centrale du pays. Si le second a nie toute responsabilité dans cette affaire le gouvernement de son coté soutient  que les personnes chargée de l'enquête disposent bel et bien de preuves que l'administration actuelle de la Banque centrale du pays “n’avait pas été informée de l’arrivée de ces billets”, imprimés à l‘étranger entre novembre 2017  et Aout 2018.

 

Les medias locaux qui se sont emparés de l'affaire affirment avec plus de précision que le montant disparus est estimé à 15 milliards de dollars libériens soit 83 millions d’euros ou encore 97 millions de dollars américains. Les medias qui vont plus loin notamment  au sujet des circonstances de cette disparition mystérieuse de billets de banques en affirmant que le convoi sous escorte qui avait en sa possession l'argent a disparu alors qu'il se dirigeait vers la banque centrale en provenance du port de la capitale Monrovia.

L'enquête suit son cours selon le  ministre de l’Information, Eugene Nagbe, qui appelle la population au calme  et qui a également fait part du mécontentement du président Weah qui s'était engagé a redresser  l'économie du pays et assure qu’ 'il n'a été informé de cette disparition d’argent que tout récemment.

 

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

CAMEROUN / DEVELOPPEMENT RURAL : LA MISSION D’ASSISTANCE TECHNIQUE EST A PIED D’OEUVRE

June 23, 2020

1/8
Please reload

Archives