Nations Unies : Kabila exige à nouveau le départ de la Monusco


Du haut de la tribune de l’Assemblée générale de l’Onu, le chef de l’Etat congolais a également dénoncé le 26 septembre à New York l’ingérence de certains Etats.

Joseph Kabila exige de nouveau le départ de la Monusco (Mission d’organisation des nations unies pour la stabilisation en république démocratique du Congo).

Lors de son allocution hier à la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies, le chef de l’Etat congolais a précisé que ce retrait doit être total et définitif.

D’après lui, le bilan de cette force onusienne sur le plan opérationnel est mitigé. S’il a réitéré son attachement aux valeurs onusiennes, Joseph Kabila a également dénoncé l’ingérence des pays occidentaux dans les affaires de la RDC.

Il est revenu sur les questions marquant l’actualité dans son pays notamment l’aspect sécuritaire et politique. Sur le plan sécuritaire, il a évoqué l’attaque récente à Beni. A en croire le chef de l’Etat congolais le Nord-Est du pays reste l’un des principaux points d’insécurité.

Joseph Kabila a également rassuré sur la ténue des élections crédibles et transparentes cette année. D’après lui, tout est déjà mis en œuvre pour garantir le choix du peuple congolais.

Rappelons que ce n’est pas la première fois que Joseph Kabila exige le départ de la Monusco. Il a toujours formulé cette demande depuis quelques années.

Par ailleurs, la majeure partie du peuple congolais est également favorable au départ de cette force multilatérale qu’elle juge inutile et inefficace.

#RDC

Posts Récents