NIGER / CODE ÉLECTORAL : LE GOUVERNEMENT ET L’OPPOSITION ACCEPTENT LES RÉVISIONS


Le pouvoir et l’opposition ont acceptés de réviser le code électoral. Ceci en mettant sur pied un Comité chargé de faire des propositions.

Ce comité a été installé le 5 octobre à Niamey par le Premier ministre Brigi Rafini.

Et selon lui, ce comité est chargé “de faire des propositions d’amendement” pour “des élections consensuelles et transparentes”.

Depuis 2017, l’opposition nigériane conteste le nouveau code électoral élaboré sur une base “non-consensuelle” et “sans sa participation”.

Les opposants rejettent également la nouvelle Commission nationale électorale indépendante issue de ce même code et où elle refuse de siéger.

Ces scrutins doivent normalement être précédés par des élections municipales et régionales d’abord prévues pour janvier 2017, avant d‘être reportées.

Le président Mahamadou Issoufou, réélu en 2016 pour un second quinquennat, a assuré qu’il ne modifierait pas la Constitution pour briguer un troisième mandat.


Posts Récents