MADAGASCAR / PRÉSIDENTIELLE : LES CANDIDATS EN LICE PASSENT AU SCANNER DE LA POPULATION

October 10, 2018

 

A Madagascar  plus le jour du scrutin approche, mieux les populations s'attèlent à défendre le candidat qui leur sied le mieux. Ainsi donc, les principaux candidats à cette élection ont fait l'objet d'une enquête dans le pays où les tendances  se dessinent et classent l'ex président de la transition, Andry Rajoelina favori de cette course suivit de Ravalomanana Marc qui occupe la deuxième place, Hery Rajaonarimampianina en troisième position, le pasteur Mailhol qui s'impose à la quatrième place et Jean Omer Beriziky clôt le Top5 de ce classement.

 

C'est du moins ce qui ressort des quelques interviews réalisés par les journalistes de Safidiko, journal très largement diffusé dans le pays et disponible en ligne. Selon ce journal, les chiffres en faveur de l’ex-président de la transition ont toujours été très estimables. Et si l’on se réfère par exemple aux dernières interviews réalisées le 1er octobre dernier, dans chaque partie de la Grande Ile, les résultats estiment que le 1er tour de l’élection suffirait à dévoiler officiellement le nom de l’élu qui dirigera Madagascar pour les 5 prochaines années.

 

Car parmi les 2000 personnes interviewées, plus de la moitié (51,4%) ont affirmé qu’ils iront voter pour Andry Rajoalina à cause de ses  visions et projets par lesquels il pense résoudre tous les problèmes économiques existants afin de faire sortir Madagascar de la pauvreté. 22,6% ont penché pour le candidat Ravalomanana Marc.Son atout principal reste l’expérience, et c’est pourquoi il arrive à fidéliser ses partisans. Beaucoup pensent d'ailleurs que ce candidat parviendra à mettre en place un projet décent pour le pays, à l’exemple des constructions des infrastructures routières, pour lesquelles il est connu. Hery Rajaonarimampianina,occupe la troisieme place de ce classement car 10,4% des personnes interviewées comptent quant à elles voter pour lui. Beaucoup ont été convaincus par sa capacité à redresser et développer le pays, grâce à ses compétences, ses connaissances et surtout son expérience à diriger.

 

Ses réalisations ont été reconnues et félicitées par les bailleurs et investisseurs étrangers étant donnée sa bonne gouvernance. Le Pasteur Mailhol quant à lui, a été classé à la 4ème position, avec 5,8% des voix. C'est la preuve qu'il parvient aujourd'hui à réunir un nombre estimable de partisans , qui se comptent principalement au sein de son église mais aussi, parmi de  simples citoyens qui semblent très intéressés par sa politique qui consiste à revendiquer la restitution des Iles Eparses. Ceci, malgré les nombreuses critiques qui se font à propos de ce Religieux qui prétend à la course de la présidentielle. Au bas du classement, figure Jean Omer Beriziky avec 3,3% des voix, lesquelles ont été pour la plupart obtenues dans la partie Nord de l’Ile.

 

Vus donc de tels résultats, toute porte à croire que l’ex president de la transition a une large avance par rapport à ses concurrents. Car apparemment, les électeurs lui font beaucoup plus confiance. Ce qui n’a pas empêché les autres personnes enquêtées d’exprimer leur anxiété par rapport au manque d’expérience de ce jeune candidat dans le domaine de la gouvernance du pays. Ils ont également peur du fait que Rajoelina laisse un énorme avantage aux Français, étant donné leur étroite collaboration.

 

Une chose qui pourrait défavoriser les relations entretenus entre Madagascar et les autres pays. Nonobstant, chaque personne interviewée a effectivement exprimé son opinion, espérant que son candidat apportera un changement au sein du pays. Faut il le rappeler, la population compte sur ce prochain président pour assurer un nouveau départ et poursuivre le développement de Madagascar. L’objectif étant de  résoudre tous les problèmes socio-économiques ainsi que toutes ces crises se présentant sous différents aspects. Raison pour laquelle, la plupart des candidats se sont engagés à faire en sorte que Madagascar sorte de la pauvreté, qu’il n’y ait plus de corruption, et que la restauration de la stabilité sociale serait une priorité avant toute chose. Bon à savoir, ses Intentions de vote ont été recueillies lors de la dernière interview réalisée le 1er octobre dernier par les journalistes de Safidiko. Car conformément aux lois en vigueur, il est interdit de réaliser ce genre d’enquête à partir du 6 octobre.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

ETATS-UNIS / TRAFIC DE DROGUE : LE PRÉSIDENT TRUMP ORDONNE DE TRAQUER TOUS LES TRAFIQUANTS EN AFRIQUE DE L'OUEST

July 14, 2020

1/8
Please reload

Archives