PRÉSIDENTIELLE AU CAMEROUN DÉMENTI DE TRANSPARENCY INTERNATIONAL SUR L’ENVOI DES OBSERVATEURS ÉLECTO


Dans une note publiée mardi sur son site, l’Ong précise qu’elle n’a pas mandaté une mission d’observation pour le scrutin du 07 octobre.

Transparency international affirme qu’elle n’a pas envoyé une mission d’observation de l’élection présidentielle au Cameroun. Dans une note publiée mardi sur son site, l’Ong allemande de lutte contre la corruption déclare que « les individus apparus dans les différents reportages diffusés dans les médias camerounais n’ont aucune affiliation avec Transparency international. »

Transparency international rappel que « Notre branche locale au Cameroun a mis sur pied un mécanisme de reporting à la portée du grand public et en même temps, nous avons travaillé avec un réseau de citoyens pour rapporter de possibles irrégularités observées à notre représentation locale ». L’acte posé par les personnes agissant en son nom note l’ONg est « inacceptable ». Par conséquent, Transparency international a décidé qu’elle va entamer des poursuites judiciaires à l’encontre de ces personnes pour « usurpation ».

Rappelons qu’au lendemain de la présidentielle, une délégation de personnes se faisant passées pour des observateurs de Transparency International conduit RaPhaël Kalfon ont tenu une conférence de presse à Yaoundé. Au cours de cette conférence de presse, ces personnes ont fait un compte rendu positif sur le déroulement de l’élection présidentielle. Elles faisaient alors savoir que le scrutin s’était déroulé dans la paix, la liberté et la transparence.

#CAMEROUN

Posts Récents