CAMEROUN / PRÉSIDENTIELLE 2018 : LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL REJETTE LES RECOURS DU MRC


Jamais 2 sans 3. Les présidents de quelques partis de l’opposition au Cameroun sont montés au créneau cette période électorale au Cameroun. Dans leurs recours, les principaux opposants dénoncent des fraudes à grande échelle et dans de nombreux bureaux de vote. Ces candidats parlent de « manipulations grossières, de procès-verbaux qui ont été tout simplement fabriqués », selon eux. Ils affirment avoir mis au jour « des incohérences criantes ».

Avant l’heure de la publication des officielle des résultats de l’élection présidentielle du 7 octobre dernier, c’est le moment du règlement du contentieux électoral au Cameroun. Ceci fait suite à l’auto proclamation en tant que vainqueur de Maurice Kamto, de la demande d’annulation partielle du scrutin par Joshua Osih et du recours de Cabril Libii qui dénonçait des irrégularités, ces 3 candidats en lice pour la présidentielle 2018. Une audience qui s’annonce très longue.

Près de 10 heures de plaidoiries durant lesquelles les avocats ont discouru devant le président de l’instance, Clément Atangana. Les 11 membres de l’instance doivent statuer sur 18 recours en annulation partielle ou totale du scrutin, pour diverses fraudes. Les hostilités ont donc débuté avec le président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, qui a été le premier à passer dans la salle d’audience du Conseil constitutionnel.

Avec une équipe de 15 avocats, parmi lesquels Me Akere Muna, lui aussi ex candidat qui a décidé de se rallier à la cause du MRC, ils dénoncent l'absence d'indépendance de certains membres du Conseil constitutionnel, soupçonnés d'avoir des accointances avec le président Paul Biya. La plupart des requêtes ont été jugées irrecevables. La séance a été ensuite suspendue pour un délibéré. Mais ce qu’il en reste de vérité autant en amont qu’en aval, c’est le fait que seul le Conseil constitutionnel a l’autorité de proclamer les résultats officiels.

La suite, au prochain rendez-vous fixé ce mercredi, avec les 2 autres intéressés.

#CAMEROUN

Posts Récents