CAMEROUN / REELECTION DE PAUL BIYA : LES CHANTIERS QUI ATTENDENT LE PRESIDENT


Paul Biya a été élu président de la république du Cameroun pour la septième fois. Cette réélection est confirmée ce lundi 22 octobre 2018 par le Conseil constitutionnel. Une victoire écrasante sur fond de contestation des candidats de l’opposition. Mais le président lui est déjà élu et il doit s’attaquer à plusieurs problèmes en attentes et qu’il connait très bien.

« Electrices, Electeurs, Mes chers compatriotes… Je propose qu’ensemble, dans la paix et dans l’unité, nous poursuivions le combat que nous menons depuis des années, pour un Cameroun moderne et démocratique ».

Ainsi s’exprimait à la veille de la campagne électorale, Paul BIYA, président réélu de la république du Cameroun à ce jour. Des mots aux allures futuristes et aux idées constructrices, au regard des grands chantiers qui attendent, dès à présent, le chef de l’état.

Et si l’actualité oblige, l’enjeu partie commencerait par la résolution de la crise dite anglophone dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest du pays. Plus qu’un slogan politique, l’homme fort du Cameroun affirmait dans son propos que le pays est « un havre de paix et de prospérité qui suscite de nombreuses convoitises et jalousies se traduisant parfois par des poussées déstabilisatrices ».

Nul doute à avoir à postériori, surtout pas après quelques heures à peine de la proclamation de la victoire de Paul BIYA par la cour constitutionnelle.

Sur l’honneur, il s’est engagé à maintenir la paix sur l’ensemble du territoire national. « Ma candidature est celle de l’affirmation de l’unité nationale dans la diversité », ajoutait-il, comme pour renforcer la crédibilité de ses promesses.

Au delà de l’aspect sécuritaire, il y’ a également la question de l’émergence. Et si le Cameroun veut aller loin en 2035, il doit commencer à ménager sa monture économique et sociale maintenant. L’émergence également, passe par l’innovation.

Non sans être exhaustif, les défis du chef de l’état se résument également à la lutte contre l’exclusion, à la promotion des arts, de la culture et du sport, ainsi que de la défense et la patrie.

7 septennats déjà effectués, 7 ans de challenges à venir, un septennat des grandes opportunités, un septennat des grandes réalisations, pour un homme qui vraisemblablement à la force de l’expérience.

#CAMEROUN

Posts Récents