ANGOLA / LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : LE PAYS DEMANDE L’AIDE DE L’ONU


Le gouvernement angolais a demandé aux Nations Unies de l'assister dans sa lutte contre la corruption.

Cette décision va dans le sens de la tentative du président Joao Lourenco de débarrasser le pays riche en pétrole de la corruption. L’administration de Lourenco espère que l’ONU pourra l’aider à récupérer certaines des recettes de la corruption qui se sont accumulées au-delà de ses frontières.

Le mois dernier, l’Angola a également demandé aux États-Unis d’aider au rapatriement de l’argent volé et d’aider le pays à mener à bien d’autres réformes.

Le président Lourenco, qui a succédé à José Eduardo dos Santos l'année dernière à la fin d'un règne de 38 ans, a fait de la lutte contre la corruption un objectif majeur de son règne après son accession au pouvoir. Depuis, il a pris des mesures audacieuses, notamment en renvoyant les proches de Dos Santos aux postes les plus importants de l’État en raison d’allégations de corruption.

L'Angola est le principal exportateur de pétrole de l'Afrique et compte 26 millions d'habitants. Outre les États-Unis, des ressortissants angolais auraient caché le produit de la greffe au Royaume-Uni, au Portugal, en Suisse, en Afrique du Sud et au Cap-Vert.

#ANGOLA

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias