NIGER: RÉINSERTION DES REPENTIS DE BOKO HARAM


Un projet de loi modifiant le code pénal a été déposé le 2 novembre à l’Assemblée nationale à Niamey. Il prévoit une réinsertion socio-économique des personnes ayant renoncée au terrorisme et n’étant pas responsable directement des actes terroristes.

Bientôt, les personnes ayant renoncé au terrorisme pourront bénéficier d’une réinsertion socio-économique. Ils pourront être inséré dans le tissu économique car un projet de loi modifiant le code pénal a été élaboré à cet effet et est en étude à l’Assemblée nationale depuis le début du mois.

Selon les autorités, ce texte exempt de toute poursuite judiciaire, les terroristes de Boko Haram qui ne sont pas directement responsables d’attentat et qui se sont repentis du terrorisme. En d’autre terme, le projet de loi prévoit l’abandon des poursuites contre de ces ex-Boko Haram.

Par ailleurs, ce projet de loi prévoit des indemnisations des victimes de Boko Haram.

De part ce projet de loi, le gouvernement veut empêcher les jeunes de de gagner les rangs de Boko Haram en créant des conditions de vie favorable. Déjà en début d’année, le gouvernement avait initié le projet « Jeunesse Diffa » pour offrir aux jeunes une formation professionnelle et leur garantir l’auto emploi. Le projet « Diffa » est financé par l’AFD.


Posts Récents