RWANDA: DIANE RWIGARA POURRAIT RETOURNER EN PRISON


L’opposante et sa mère sont poursuivit pour par la justice pour « incitation à l'insurrection », « contrefaçon de document » et « incitation à des divisions ». Le procureur a requis à cet effet hier 22 ans de prison pour chacune. Le verdict final est attendu le 6 décembre prochain.

Après une détention provisoire d’un an, l’opposante Diane Rwigara et sa mère était devant la barre mercredi dernier à Kigali. Elle comparait libre dans une autre affaire où elles sont toutes les deux poursuivit par la justice Rwandaise pour « incitation à des divisions », incitation à l’insurrection » et « contrefaçon de document ».

Le procureur de la République de Kigali a requis mercredi pour les deux femmes chacune 22 ans de prisons fermes. Diane Rwigara risque 15 ans de prison pour « incitation à l’insurrection », et 7 ans pour « contrefaçon de documents.

Car elle est aussi accusée d’avoir falsifié sa candidature à l’élection présidentielle de 2017. Quant-à-sa mère, le procureur a requis également 15 de prison pour « appel à l’insurrection » et 7 ans pour « incitation à des divisions ».

Si elles sont rentrées libre chez elle, le verdict final est attendu le 6 décembre prochain.

Les avocats de la défense dénoncent l’absence de preuve et clament l’innocence des deux femmes. Amnesty international parle d’un procès politique et en appel à la levée des charges contre l’opposante et sa mère.

#RWANDA

Posts Récents