Présidentielle en RDC: Martin Fayulu n’est plus l’unique candidat de l’opposition


Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe se sont retirés lundi de l’accord de Genève sous la contrainte de leur base électorale. Ils maintiennent leurs candidatures au scrutin du 23 décembre prochain.

Au sein de l’opposition, Martin Fayulu n’est plus le seul candidat à l’élection présidentielle devant affronter son adversaire de la majorité, Emmanuel Ramazani Shadary.

L’accord qui faisait de lui le candidat commun de l’opposition vient de se fragiliser avec le retrait de deux poids lourds notamment Felix tshisekedi de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), et Vital Kamerhe de l’Union nationale des combattants (UNC).

Si les deux leaders de l’opposition ont bien voulu se ranger derrière Martin Fayulu à la suite d’un accord à Genève en Suisse Dimanche dernier, leurs bases électorales en RDC n’ont pas cet état de chose.

Lundi soir, c’est d’abord le secrétaire général de l’UDPS qui a donné un ultimatum de 48 heures à Felix Tshisekedi de se retirer de cet accord et de maintenir sa candidature pour la présidentielle.

L’UNC a aussitôt à la suite de l’UDPS appelé son candidat Vital Kamerhe à maintenir sa candidature au scrutin du 23 décembre en se retirant de l’accord.

Pour les militants de ces deux partis d’opposition, Martin Fayulu n’est pas la personne indiquée pour affronter le candidat de la majorité présidentielle. Toutefois, il bénéficie du soutient de Jean Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Adolphe Muzito et Freddy Matungulu.

Inconnu en dehors de Kinshasa, ce dernier n’est qu’un poids plume en politique.Toute chose qui fait penser que la volte face de l’opposition est profitable est atout pour la majorité présidentielle.

#RDC

Posts Récents