GABON : LA COUR CONSTITUTIONNELLE AUTORISE LE VICE-PRÉSIDENT A ASSURER L’INTERIM


La haute juridiction a annoncé le 14 novembre à Libreville la modification des articles 13 et 16 de la constitution portant sur la vacance du pouvoir pour permettre au vice président de la République de présider les conseils des ministres et évacuer les dossiers urgents en l’absence du chef de l’Etat Ali Bongo.

Le Vice-président de la République du Gabon, Pierre-Claver Maganga Moussavou a désormais habilité à présider les conseils de ministre en l’absence du président Ali Bongo.

La cour constitutionnelle a octroyé cette prérogative au numéro Gabonais après avoir modifié les articles 13 et 16 de la constitution. Cette décision est une réaction à la saisine par le conseil constitutionnelle du premier ministre Emmanuel Issoze Ngondet.

En effet, le chef du gouvernement avait saisi la haute cour afin de statuer sur ces articles de la constitution pour permettre au vice président de présider les conseils des ministres afin d’évacuer les dossiers urgents. Ainsi, la haute juridiction a statué en reconnaissant l’empêchement temporaire du président Ali Bongo Ondimba.

Néanmoins, Ali Bongo demeure le chef de l’Etat du Gabon et continue à exercer le pouvoir. Car la cour constitutionnelle qui doit constater l’empêchement définitif et la vacance du pouvoir ne l’a pas encore fait. Rappelons que le président Gabonais est hospitalisé depuis trois semaine à Ryad pour suite à un malaise due à une fatigue sévère. A en croire le porte parole du Palais du bord de mer, le chef de l’Etat se porte de mieux et est en phase de rééducation.

#GABON

Posts Récents