CENTRAFRIQUE :LA FRANCE SOUPÇONNEE DE VOULOIR ARMER LES REBELLES DE L’UPC


Les sources militaires révèlent que le gouvernement français envisagerait de fournir 1400 armes de guerres à cette branche de la Seleka. Paris note une autre source n’apprécierait pas du tout la présence russe en Centrafrique.

Au moins 1400 armes de guerre et de munitions pourraient être envoyées par la France aux rebelles séleka de l’UPC à tout moment. C’est ce que révèlent des sources au sein de l’armée centrafricaine.

Celles-ci font savoir que la France envisagerait armer ces groupes rebelles pour maintenir la Centrafrique dans le désordre, car elle n’apprécierait pas du tout semble-t-il la présence des soldats russes dans ce pays.

Il faut dire que lors de sa dernière visite en RCA, Jean Yves le Drian aurait même signifié l’inquiétude de Paris à ce sujet. Plus loin, on apprend que ce dernier et Laurent Fabius aurait promis de rendre le pays de Faustin Archange Touadéra ingouvernable tant que les soldats russe y sont présents.

La France s’inquiéterait ainsi parce que souligne une autre source ses intérêts seraient enjeu. Les séléka de l’UPC dirigé par Darrassa ont pour base arrière le Tchad et le Soudan note notre source. Ainsi ils planifieraient des massacres avec cette fin d’année.

Bien que ces informations soient encore vérifiables, il faut dire que depuis l’arrivée des militaires russe en Centrafrique, ce pays se stabilise progressivement bien que beaucoup reste encore à faire.

L’UPC qui selon des sources bénéficieraient de ce matériel militaire est accusé d’être à l’origine du massacre récent des chrétiens dans une église dans la ville d’Alindao où près d’une cinquantaine de personnes ont péri.

#RCA

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias