GABON: DES MEDIAS PRIVES EN SITUATION IRREGULIERE


l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences a recensé 19 stations de télévision analogique et 39 Radios FM qui émettent en toute illégalité sur l’ensemble du territoire. La Haute Autorité de la Communication qui a convoqué ces médias a entamé les auditions hier à Libreville. L’organe de régulation des médias a prévenu que ceux-ci risquent des sanctions administratives et pécuniaires s’ils ne se conforment pas.

Au Gabon, 19 stations de télévision analogique et 39 radios FM émettent illégalement selon l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (ANINF)

La semaine dernière le président de la Haute Autorité de la Communication Raphaël Ntoutoume Nkoghe a convoqué ces médias. La HAC a donc commencé à entendre ces médias ce lundi.

Lundi dernier selon l’ordre de passage, la HAC a d’abord entendu des responsables de radios, une vingtaine environ soit entendue. Aujourd’hui, ce sera le tour des télévisions ensuite viendra le passage des responsables des radios de provinces.

Les télévisions analogiques vont clôturer les auditions devant la Hac. La Hac qui a déjà prévenu qu’aucune absence à ces auditions ne sera tolérée. Elle a prévu pour les absentéistes des sanction administratives et pécuniaires conformement aux dispositiion de l’article 45 de l’ordonnance N°00000010/PR/2018 du 23 février 2018 portant création, organisation et fonctionnement de la Haute autorité de la communication.

#GABON

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias