CAMEROUN: EXCLUSION DE BOLLORÉ DU TERMINAL À CONTENEURS DU PAD

January 10, 2019

Le groupe Bolloré ne fait pas partie des entreprises pré qualifiées en vue de la concession du terminal à conteneurs du port autonome de Douala dont la liste a été publiée le 8 janvier par le directeur général Cyrus Ngo’o. Son contrat de concession n’a pas été renouvelé.

 

Depuis mardi, la liste des entreprises pré-qualifiées pour la concession du terminal à conteneurs du port autonome de Douala est connue. Le groupe Bolloré dont le contrat de concession s’achève en décembre 2019 n’y figure pas si on s’en tient à la liste qui a été publiée le 8 janvier 2019 par le directeur général du port autonome de Douala Cyrus Ngo’o. Son bail n’a pas été renouvelé, du coup le groupe français est exclu de la course pour la concession du terminal à conteneurs du PAD pour les prochaines années.

 

Seules cinq entreprises figurent sur la short-liste. Il s’agit de CMA terminals, basé à Marseille en France, de la société émiratie Dubaï port World, de Hutchison port investments LTD, entreprise immatriculée aux Iles Caïman, du Saoudien Red Sea Gateway Terminal et de Terminal investment LTD, une société basée à Genève en Suisse.

Ainsi, A en croire des sources, l’exclusion du groupe français résulte des arbitrages effectués à divers niveaux de la hiérarchie gouvernementale, après les travaux préalables de dépouillement effectués depuis près d’un an par les responsables du port autonome de Douala.

 

L’exclusion du groupe Bolloré du terminal à conteneurs du PAD survient un an après l’appel public international à manifestation d’intérêt auquel celui-avait répondu en compagnie de nombreux candidat. Rappelons que c’est depuis 2005 que le consortium Bolloré-APM Terminal gère le terminal à conteneurs du port autonome de Douala.

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

CAMEROUN / DEVELOPPEMENT RURAL : LA MISSION D’ASSISTANCE TECHNIQUE EST A PIED D’OEUVRE

June 23, 2020

1/8
Please reload

Archives