PRÉSIDENTIELLE EN RDC: QUAND LA FRANCE ET L’EGLISE CATHOLIQUE VEULENT IMPOSER FAYULU AU POUVOIR


Le ministre des Affaires Étrangères et la conférence épiscopale nationale du Congo contestent les résultats provisoires publiés par la Ceni et qui donnent Félix Tshisekedi vainqueur.

Aussitôt publiés hier, à Kinshasa, les résultats provisoires de la présidentielle en RDC font l’objet de contestation. Le candidat Martin Fayulu premier contestataire a appelé l’église catholique à se donner « ses vrais »résultats.

Celle-ci ( la Cenco) dans la journée a indiqué que les résultats de la Ceni ne sont pas conformes à ceux en sa possession. Dans la matinée déjà c’est le gouvernement français par la voix du ministre des Affaires Etrangères, Jean Yves le Drian qui a également fait savoir que les résultats provisoires de la Ceni n’étaient pas conformes à ceux de la conférence nationale épiscopale congolaise.

Rappelons déjà qu’il y a quelques jours, la Cenco avait déclaré Martin Fayulu vainqueur de la présidentielle, pourtant, il existe en RDC comme en France des instances habiletés a proclamer les résultats des élections. En violant les lois, la France et l’Eglise Catholique voudrait tout simplement créer le chao en RDC et imposer leur candidat Martin Fayulu au pouvoir un peu comme Sarkozy l’a fait en son temps avec Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire.

#RDC

Posts Récents