RDC / CONTENTIEUX ÉLECTORAL : COMPTE RENDU DE L'AUDIENCE


La Cour Constitutionnelle siégeant en matière de contentieux électoral a appelé en audience publique ce mardi 15 janvier 2018, dans la salle d’audience de la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, la cause sur la requête de la Dynamique de l’opposition en contestation des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018.

Les avocats de Martin Fayulu demandent dans leur requête le recomptage des voix. Ils disent avoir des preuves qui montrent que le score qui a été attribué à leur candidat n’est pas conforme aux suffrages exprimés en sa faveur. durant l'audience, ils ont également demandés, que justice soit rendue au peuple congolais. ceci en ordonnant la rectification des résultats provisoires de la présidentielle, publiés par la commission électorale nationale indépendante. et aussi, l'organisation desdits élections, dans les zones où elle n'a pas eu lieu.

notamment à beni territoire, beni ville, butembo dans le nord kivu, et yumbi territoire, dans la province de maî ndomboe. un scrutin qui devrait se tenir selon les avoctas de martin Fayulu, dans les 2 semaines avenir.

des plaintes, que les avocats de l'udps, le parti du président élu felix tshisekedi, ont botés en touche, en accusant leurs confrères du camps adverse, de violer les lois numeros 74 et 75 alinéa 3ème du code électoral. raison pour laquelle la cour doit annulée la requete de la dynamique de l'opposition congolaise, en contestation des resultats du scrutin. car elle ne respecte pas la procédure de la loi en son article 6 de la charte, qui ne donne aucun pouvoir au candidat Martin Fayulu, de déposer une requete, au nom de la dynamique de l'opposition congolaise. en plus de cela, la défense a remarquée et soulignée, que les PV présentés en justificatifs par le camps adverse, avaient des signatures sans noms. ce qui devant la justice, est illégal et donc irrecevable.

Toujours ce mardi 15 janvier à la Cour Constitutionnelle, il a également été question de la requête de Théodore Ngoy Ilunga Wasenga en contestation de la régularité du scrutin présidentiel.

#RDC

Posts Récents