COUR PENALE INTERNATIONALE: FATOU BENSOUDA S’OPPOSE A LA LIBERATION DE GBAGBO ET BLE GOUDE


Le procureur de la CPI a suspendu la mise en liberté de l’ex-président Ivoirien et de l’ancien leader des jeunes patriotes le 16 janvier 2019 à la Haye au Pays-Bas. Le procureur dit vouloir examiner à fond les dossiers.

La chambre de première instance de la cour pénale internationale a acquitté et libéré Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Mais le procureur de ladite cour a suspendue cette décision par un appel. Fatou Bensouda a demandé que les accusés restent en détention.

Elle dit vouloir examiner les arguments sur lesquels s’appuient les juges pour acquitter et libérer les deux responsables Ivoiriens. De plus, Fatou Bensouda évoque les risques de fuites des accusés.

Des allégations balayées par la défense qui a fait parvenir ce jeudi 17 janvier à la chambre d’appel de la cour ses arguments. Les juges également ont fait parvenir les motivations.

Ainsi, la chambre d’appel a jusqu’à vendredi 18 janvier pour se prononcer. Si elle rejette l’appel du procureur, le greffe de la cour devra dans les heures ou les jours qui suivent préparer les moyens logistiques et financiers de libération des prisonniers.

Mais entretemps, les accusés restent en détention et pourraient même y séjourner encore longtemps que prévu surtout dans la mesure où les réquisitoires du procureur sont suivis.

#COTEDIVOIRE

Posts Récents