ETHIOPIE / U.A : COMPTE RENDUE DE L’ATELIER SUR LA RÉDUCTION DES RISQUES ET CATASTROPHES EN AFRIQUE

L’union africaine aspire à réduire les risques de catastrophes en Afrique. Pour ce faire, elle a lancé en son siège du 4 au 6 mars 2019, en Ethiopie, un atelier d’orientation sur le programme d’action pour la mise en œuvre du cadre de Sendai, pour la réduction des risques de catastrophe 2015-2030.


Pendant 3 jours, l’U.A en compagnie de ses pays membres, ont échangés leurs idées, pour trouver des solutions concrètes afin de diminuer ces probables facteurs vecteurs de destruction en Afrique. Ils ont procédé à des travaux d’ateliers dont les objectifs tournaient autour de la compréhension des risques à travers la science, la mise sur pied d’un système éducatif au sujet de préventions des risques, et la réduction desdits risques dans les pays victimes.


Il était question au cours de ces travaux, d’énumérer les aspects qui représentent ces catastrophes, à l’instar des inondations, des épidémies, sans oublier le changement climatique. Toujours au menu de cette rencontre, le ton a été donné à l’évaluation, mais aussi la détermination des aspects qui permettraient l’évolution des risques ; en ce qui concerne les catastrophes sur le continent Africain.


Au sortir de ces travaux qui visaient à diminuer et limiter les risques de catastrophes en Afrique, pour la période allant de 2015 à 2030, 5 groupes ont été constitués pour résorber la situation. En effet, ils présenteront leurs rapports pendant les mois de juin et juillet 2019, et les résultats des documents adoptés seront exposés lors de l’atelier de Genève du 13 au 17 mai de l’année en cours.


Rappelons que certains pays à l’instar du Kenya, de la Tunisie et du Ghana, conformément à la stratégie régionale pour la réduction de risque de catastrophe, ont parcouru les 90% des objectifs à atteindre pour ce programme. Ceci en mettant un accent sur la technologie et le numérique.


#ETHIOPIE

Posts Récents