BURKINA FASO / TERRORISME : LE PAYS ACCUEILLE UN SOMMET OUEST-AFRICAIN POUR CONTRER LE JIHADISME.

September 17, 2019

Un sommet extraordinaire de la Cédéao, axé sur la lutte anti-jihadiste au Sahel, s’est tenu à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso. Les dirigeants de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) ont promis de mobiliser un milliard de dollars (898 millions d'euros) sur quatre ans pour lutter contre le jihadisme dans la région.

 

Le plan et son budget, qui fait appel uniquement à des ressources internes, seront présentés en décembre lors du prochain sommet de la Cédéao à Abuja. Mais l'argent qui sera versé dans un pot commun servira notamment à renforcer les capacités opérationnelles des armées nationales ainsi que des forces conjointes comme le G5 Sahel ou la Force multinationale mixte du bassin du lac Tchad.

 

Selon le président du Niger Mahamadou Issoufou, Le G5 est loin d'être mort. Le communiqué final (du sommet) montre bien le soutien de la Cédéao à cette institution et à la Force mixte du bassin du lac Tchad. Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a souligné que "les menaces transcendent les frontières". "Aucun pays n'est à l'abri", a-t-il estimé, rappelant que "l'escalade de la violence a déclenché une crise humanitaire sans précédent" au Sahel et que "des écoles et infrastructures de santé (ont été) fermées et des symboles de l'État détruits" dans son pays. Pour lui, la Cédéao ne veut pas d'une réponse "militaire", jugée nécessaire mais pas suffisante. Celle-ci est "vaine sans un développement durable, inclusif et équitable".

 

La Force multinationale (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad) qui devait comprendre 5 000 hommes a été au centre des interrogations du sommet. L'idée de cette force, était de faire monter en puissance les armées régionales pour remplacer l'armée française, qui conduit au Sahel l'opération Barkhane contre les jihadistes depuis 2014, dans le prolongement de l'intervention menée dans le Nord malien l'année précédente. 

 

 

Tags:

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Communiqué du Conseil Africain des Médias sur le déroulement des élections générales au Burundi

May 22, 2020

1/8
Please reload

Archives