NIGER / BENIN : POSE DE PREMIÈRE PIERRE DU PIPELINE ENTRE LES DEUX PAYS

September 19, 2019

 

Entré dans le cercle des pays producteurs du pétrole en nombre 2011, le Niger a décidé de passer à une étape supérieure dans l’exploitation et l’exportation de son pétrole à travers la construction d’un pipeline international export reliant le Niger-Bénin sur une distance de 1.982 Km dont 1.298 Km au Niger et 684 Km pour le Bénin.

 

Les travaux de construction de cette infrastructure ont été officiellement lancés ce 17 septembre 2019, sur le site de Koulélé dans la région de Diffa, par le Président de la République, Chef de l’Etat S.E Issoufou Mahamadou. Les travaux de construction de ce gigantesque projet de pipeline, le premier du genre au Niger contribuera incontestablement à améliorer de façon substantielle les revenus de l’Etat en même temps qu’il impactera de manière positive sur la création des emplois, le niveau de vie des populations et par-delà le développement économique et social du Niger.

 

La cérémonie de lancement des travaux de ce pipeline s’est déroulée en présence du président de l'Assemblée nationale ; les présidents des Institutions ; les membres du gouvernement ; le Gouverneur de la Région de Diffa ; des représentants du corps diplomatique ainsi que le président de la CNODC et le ministre béninois de l’Eau et des Mines. Peu après la pose de la première pierre de construction du pipeline international Niger-Bénin, le Président issoufou, a précisé que cette 2ème phase de l’exploitation du champ pétrolier est un moment historique pour le Niger en ce sens qu’elle constitue le projet le plus grand dans l’histoire de son pays depuis l’indépendance.

 

Cette phase du champ pétrolier connaîtra un investissement de près de 4 milliards de dollars américains entre 2019 et 2021. Si on tient compte des investissements programmés jusqu’en 2031, ce sont au total 7 milliards de dollars qui seront investis. Ces investissements vont soutenir la croissance du Niger dans la mesure où à partir de 2021-2022, le Niger connaîtra un taux de croissance à deux chiffres. En 2022, on pense bien que le Niger aura un taux de croissance de 12%.  Selon les experts, ce projet apportera près de 6 points de croissance. Mieux, cette seconde phase va permettre de restructurer l’économie du Niger. Jusqu’ici, le pétrole représente 4% du PIB. Il va représenter 24% du PIB Niger à partir de 2022. Ce projet va générer en 2022 près de 45% des recettes fiscales de l’Etat qui viendront du secteur pétrolier, soit d’environ 400 milliards de FCFA », a déclaré le Chef de l’Etat.

Par ailleurs, ce secteur va créer plusieurs emplois à la jeunesse nigérienne et augmentera la poursuite du développement des champs pétroliers. La réalisation des stations de traitement ; des centrales électriques en l’occurrence l’électrification de N’Gourti ; d’un nouvel aérodrome à Koulélé... A cela vient s’ajouter la réalisation de plusieurs infrastructures routières et sociales dans les régions traversées par le pipeline. Notamment la réalisation de la route Diffa-N’Guigmi, frontière avec le Tchad. Prévus pour démarrer fin 2019-début 2020, les travaux devraient durer deux (02) ans.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Communiqué du Conseil Africain des Médias sur le déroulement des élections générales au Burundi

May 22, 2020

1/8
Please reload

Archives