CAMEROUN / DIALOGUE NATIONAL : BIYA ORDONNE LA LIBERATION DE 333 DETENUS LIES A LA CRISE ANGLOPHONE

October 5, 2019

 

Le président camerounais Paul Biya a ordonné jeudi l’abandon des poursuites contre 333 détenus et leur libération dans le cadre du conflit séparatiste des zones anglophones. L’information été rendue publique par le Premier ministre Joseph Dion Ngute. C’était à la tribune du Grand dialogue national sur la crise anglophone, qu’il préside à Yaoundé.

 

Les personnes concernées avaient été arrêtées pour des délits, a précisé la présidence dans un communiqué. Plusieurs leaders séparatistes sont, eux, accusés de terrorisme ou de sécession, et même condamnés à la prison à vie pour certains, comme Julius Ayuk Tabe, président autoproclamé de la République d’Ambazonie, comme les sécessionnistes appellent l’Etat qu’ils veulent créer.

 

Selon lui, cette annonce est une mesure d’apaisement que le chef de l’Etat Biya, a voulue pendant que les travaux sur une sortie de crise se poursuivent. Cette assemblée avait été convoquée il y a deux semaines par le numéro 1 camerounais pour tenter de mettre un terme au conflit entre des groupes armés indépendantistes de la minorité anglophone et l’armée, qui a fait plus de 3.000 morts en deux ans, selon les ONG. Aux participants ayant accepté de participer au dialogue sont venues se joindre quatorze personnes, présentées par les organisateurs comme des séparatistes ayant déposé les armes.

 

Certains anglophones réclament le retour au fédéralisme qui prévalait jusqu’en 1972, mais les plus radicaux exigent l’indépendance. La plupart des leaders séparatistes qui ont boycotté le grand dialogue ont réaffirmé qu’ils voulaient bien négocier avec le gouvernement, mais pas au Cameroun, en présence d’un médiateur international, et à condition que les termes de la séparation soient le principal point à l’ordre du jour.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

Communiqué du Conseil Africain des Médias sur le déroulement des élections générales au Burundi

May 22, 2020

1/8
Please reload

Archives