GUINÉE : QUAND HUMAN RIGHTS WATCH (HRW) TENTE DE RÉHABILITER LE FRONT NATIONAL POUR LA DÉFENSE DE LA CONSTITUTION (FNDC) MORT LE 22 MARS 2020!

May 11, 2020

 

Il fallait y penser, pas s'y attendre ! Human Righs Watch qui défraie la chronique par un surprenant rapport du 29 Avril 2020 sur la situation des droits de l'homme et des libertés en Guinée. Surprenant par ce que ce rapport est une copie non in extenso des récriminations d'une opposition réunie au sein du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC). Un rapport qui fait le récit des actes de sécurité et de protection civile, qualifiées par l'organisation en bavures ! Outrepasser le mesures décrétales guinéennes de sécurité contre le Covid-19, comme l'a fait certains membres du défunt FNDC, n'est pas condamnable !

 

1--- Que veut le Front National pour la Défense de la Constitution pourtant mis à mort par le peuple Souverain Guinéen.

 

Il faut le mettre à la place publique : Le FNDC est mort le 22 Mars 2020 , tué par le OUI massif du peuple Guinéen pour l'adoption d'une nouvelle constitution. Créé pour défendre les idéaux de la constitution transitoire du 07 Mai 2010, le FNDC a juridiquement cessé d'exister dès lors qu'une nouvelle Constitution a été adoptée par référendum, passée au filtre de la Cour Constitutionnelle, promulguée par le Chef de l'État guinéen et publiée au Journal Officiel Guinéen ! Il n'y a plus aucun moyen de réhabiliter la constitution du 07 Mai 2010. La constitution applicable en Guinée est celle du 22 mars 2020. Conclusion l'acte de décès du FNDC a été signé et délivré par le peuple guinéen à ses promoteurs. Aucune réunion sous la bannière de la nébuleuse ne devrait plus être tolérée par les autorités guinéennes !! Mais les partis politiques composants le défunt FNDC peuvent par contre organiser dans le caneva des libertés guinéennes,  des manifestations pour le compte de leurs partis politiques. Plus jamais sous la bannière et l'écriteau du FNDC! C'est cela respecter la Nouvelle Constitution! Pour renaître de ses cendres elle appelle à la rescousse Human Righs Watch.

 

2--- Human Righs Watch au secours du défunt Front National  pour la Défense de la Constitution.

 

A le scruter de près, le rapport de Human Righs Watch du 29 avril 2020 est un pamphlet contre le pouvoir Guinéen et les forces de maintien de l'ordre. Jamais une récrimination contre l'opposition et le défunt FNDC qui défient les mesures gouvernementales de protection des populations dans la lutte contre le Covid-19. Human Righs Watch pousse son outrecuidance jusqu'à la critique  de la durée du couvre- feu qui ne doit pas à son avis être éternel. Lisez ces extraits de son rapport :

 

<<Le 18 avril, le FNDC a appelé à la tenue d’une « journée ville morte » le 21 avril à Conakry, afin de protester contre la décision du président Condé d’organiser une session en vue de nommer le président de l’Assemblée nationale et installer les 114 députés nouvellement élus, une décision qui contraindrait ces derniers à se réunir. La décision, a noté le FNDC, contrevient à l’interdiction par le gouvernement de vastes rassemblements pour freiner la propagation du coronavirus>>.

 

<< Au cours des derniers mois, avant et pendant le référendum constitutionnel et les élections législatives controversés du 22 mars, les forces de sécurité ont violemment réprimé les membres et partisans de l’opposition. Les partis d’opposition ont boycotté le vote, accusant le président Condé d’avoir l’intention d’instrumentaliser la révision constitutionnelle pour prolonger son mandat>>

 

Retenons que l'appel aux villes mortes du défunt FNDC fait suite au décret du président Guinéen du 17 avril 2020 ,convoquant au 21 Avril 2020 la rentrée parlementaire des députés issus des élections législatives et référendaire du 22 MARS 2020 boycottées par le FNDC. Il appert clairement que l'appel à la ville morte visait à empêcher la mise en place des membres du parlement ! Vous comprendrez aussi pourquoi Human Righs Watch venant au secours du défunt FNDC parle ci -dessus des répressions des membres et partisans de l'opposition, d'office blanchis par elle!!   

 

Quelle partialité pour une ONG qui se veut respectable! Téléporter des informations hilares sur la Guinée à partir de Nairobi au Kenya, déclarer s'être entretenue avec des guinéens et refuser de rencontrer la moindre autorité dans le cadre de la recherche de la vérité constituent des manœuvres malsaines contre l'indépendance et la souveraineté chèrement acquises par le peuple guinéen qui reste vigilant !!

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

CAMEROUN / DEVELOPPEMENT RURAL : LA MISSION D’ASSISTANCE TECHNIQUE EST A PIED D’OEUVRE

June 23, 2020

1/8
Please reload

Archives