COTE D'IVOIRE / POLITIQUE : LE GOUVERNEMENT TRAITE LA DEMANDE DE PASSEPORT DE LAURENT GBAGBO


Le gouvernement ivoirien a affirmé le mercredi 29 juillet 2020 traiter la demande de passeport de l'ex-président Laurent Gbagbo, en liberté conditionnelle à Bruxelles après son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI), qui veut rentrer en Côte d'Ivoire. «L'ambassade de Côte d'Ivoire à Bruxelles nous a informé de la réception d'une requête de passeport de service. Le dossier est en cours de traitement auprès des autorités compétentes, en commençant bien sûr par l'ambassade de Belgique » a déclaré Sidi Tiémoko Touré, le porte-parole du gouvernement à l'issue du Conseil des ministres.


Le retour de Laurent Gbagbo en Côte d'Ivoire revêt un enjeu politique majeur, à trois mois de l'élection présidentielle. Son parti, le Front populaire ivoirien (FPI), l'exhorte à se présenter au scrutin. L'ex-président entre 2000 et 2010 a été acquitté par la CPI de crimes contre l'humanité et libéré après sept ans de détention à La Haye. La Cour examine actuellement la demande d'appel de la procureure de la Cour, Fatou Bensouda.


La CPI a refusé une demande de liberté sans condition présentée par M. Gbagbo, 75 ans, mais a cependant assoupli les conditions de sa liberté conditionnelle, l'autorisant à quitter la Belgique, où il était assigné à résidence depuis son acquittement, à condition que tout pays où il souhaite se rendre accepte de le recevoir. M. Gbagbo a par ailleurs été condamné à 20 ans de prison par la justice ivoirienne pour le «braquage» de la Banque centrale des États d'Afrique de l'Ouest. La présidentielle d'octobre prochain s'annonce tendue dans le pays , dix ans après la crise post-électorale qui avait fait plus de 3.000 morts.

#COTEDIVOIRE

Posts Récents