AFRIQUE / INTEMPÉRIES : LES INONDATIONS ENVAHISSENT LE CONTINENT

September 10, 2020

De nombreux pays sur le  continent africain subissent au jour le jour,  les conséquences des pluies diluviennes. Les citoyens africains font face à des pluies torrentielles qui aboutissent  très souvent à des inondations. A leur tour, ces inondations entraînent la mort, la destruction des biens et des récoltes,  et même des épidémies. Du Sénégal, au Tchad en passant par le Mali, le Soudan, la Somalie et le Cameroun, le spectacle est le même.

 

Dans ces pays,  les inondations bouleversent le quotidien des habitants. Au Cameroun, Cela fait déjà  plusieurs  semaines  que la région de l'Extrême-Nord fait suite à de nombreuses inondations dues aux abondantes précipitations. Les populations subissent les crues des cours d'eau et des fleuves qui par la suite détruisent les habitations, les plantations et même le bétail. Même son de cloche à Douala capitale économique du pays  qui a vu ses résidents être dépossédés de leurs biens par la force des eaux. Au Soudan, les autorités ont déclaré que le pays était une zone sinistrée.

 

Au Sénégal des milliers de personnes se sont retrouvées sans abri dans la capitale Dakar,  après qu’une tempête ait explosé. L’équivalent d’un an de précipitations est tombé en un seul jour,  et  les routes se sont littéralement transformées en rivières. Les autorités sénégalaises ont même dû déclaré qu'elles avaient lancé un plan d'urgence de 10 milliards de FCFA, ceci afin de  mobiliser des équipes de secours et aider les habitants à évacuer.

 Dans le quartier Abbena au Rond-point du 10 octobre à Ndjamena, les canaux d’évacuation des eaux ont été  débordés. Le bitume complètement couvert d’eau à hauteur d’environs 2 mètres a été presque endommagé,  Impossible pour les motocyclistes  et  les automobilistes de circuler sur cette voie.

  En Somalie, Les inondations causées par les fortes pluies saisonnières principalement en Ethiopie voisine  ont fait monter le niveau du Nil d'environ 17,5 mètres fin août, le plus haut niveau qu'il ait atteint en un siècle environ. Avec un bilan provisoire de plusieurs morts et plus de 100 000 maisons dévastées depuis la fin du mois de juillet,  le pays est à présent en état d’urgence. Et de plus fortes pluies sont encore attendues d’ici la fin du mois de septembre.

 Toutefois, les Nations Unies n'ont cesser de mettre  en garde contre le changement climatique, l'urbanisation croissante et la croissance démographique,  qui ne feront qu'exacerber l'impact des inondations à l'avenir. L'ONU encourage les pays à mettre sur pied de vastes programmes de préventions et de riposte aux inondations, afin de réduire les dégâts par l’organisation de la prévention, l'amélioration de la planification et la réduction des délais d’intervention. De tels programmes,  devraient aussi permettre aux organismes de secours d’assurer plus efficacement la coordination,  de la distribution de l’aide.

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts Récents
Please reload

KENYA : AMINA MOHAMED LEADS THE PACK FOR THE DG-WTO POST

October 5, 2020

1/8
Please reload

Archives
Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias