GUINÉE CONAKRY / PRÉSIDENTIELLE 2020 : LA CANDIDATURE DE LAYE SOULEYMANE VALIDÉE PAR LA COUR CONST


Quelques heures après la fin de dépôts de candidatures, la cour constitutionnelle a publié ce 9 Septembre 2020, la liste des candidats retenus pour les échéances électorales du 18 octobre prochain en guinée Conakry. Sur les 12 dossiers déposés et validés par l'institution, figure celui de Laye Souleymane Diallo, président du parti liberté et du progrès (PLP).



Les candidats retenus seront en compétition dans les jours à venir pour la mobilisation de leurs militants et sympathisants, en prélude au scrutin du 18 octobre. Selon la Cour constitutionnelle, les dossiers de candidature de ces douze leaders politiques répondent aux conditions prévues par la loi, ils ont donc été déclarés éligibles pour l'élection à venir.

Ainsi donc, Pour n’avoir jamais gouverné en Guinée, Laye Souleymane Diallo croit en ses chances de gagner cette élection avec comme principal cheval de bataille l'ensemble de la jeunesse guinéenne qu'il connait très bien car lui même en fait partie.


Au milieu des poids lourds de cette présidentielle tel que le président Alpha Conde candidat du RPG, Cellou Dalein Diallo candidat de l'UFDG, ou encore Ousmane Kaba et Abdoul Kabélé Camara, le candidat du PLP entend bien marquer de sa présence cette élection en y créant la surprise.


Outres les candidatures du président Alpha Condé et de Cellou Dalein Diallo, on note aussi celles des anciens ministres des finances Ousmane Doré et Ousmane Kaba. Deux femmes notamment le docteur Makalé Traoré et l'ancienne ministre des affaires étrangères Makalé Camara, sont aussi dans la course a cette présidentielle.


En définitive, sur les 13 candidatures déposées devant la cour constitutionnelle, seul celle d’Édouard Zoutomou Kpogomou candidat du parti UDR a été rejeté, pour non-conformité aux conditions prévues par l’article 42 de la Constitution.


Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

 2018 By conseil africain des medias