CAMEROUN /BRADERIE DU PATRIMOINE DE L'ETAT : PAUL BIYA SIFFLE LA FIN DE LA RECRÉATION



Ce jeudi 26 août s'ouvre à Yaoundé une session inédite du Comité de suivi des travaux de reconstitution des limites des domaines publics portuaire du Cameroun. Pour ces 15e assises, les membres examineront les modalités de poursuite de recensement des actifs résiduels de l'ancienne Office national des ports du Cameroun (ONPC), à restituer au Port autonome de Douala. Ceux-ci, identifieront, également, les différents modes de transfert afin de rétablir l'Etat dans ses droits. L'amorce d'une chute brutale pour le Cabinet Atou et ses clients hauts placés dans les arcanes du pouvoir, qui seront certainement contraints de restituer à l'Etat son patrimoine acquis auprès du liquidateur.




Les membres du Comité se réunissent un mois après de hautes instructions du chef de l'Etat camerounais, Paul Biya au ministre des Finances, mettant fin aux agissements du Cabinet Atou dans la gestion des actifs résiduels des anciennes Régie nationale des chemins de fer (RNCF), l'Office national de commercialisation des produits de base (ONCPB) et l'ONPC.


Depuis 2014, le Chef de l’Etat camerounais, Paul Biya, a ouvert une information sur le déroulement de la liquidation des sociétés publiques RNCF, ONPC et ONCPB. Il avait alors d