CAMEROUN/COVIDGATE: LES FOSSOYEURS DES FONDS COVID-19 FINANCENT DES JOURNAUX ET PANÉLISTES DE MEDIA



Les fossoyeurs des fonds covid-19 financent des journaux et panélistes de certaines télévisions pour entretenir des cabales contre le rapport de la chambre des comptes et le secrétaire général de la présidence.


La "Covidgate" par son ampleur et l’objet des fonds affectés, donne des sensations d’une tempête dévastatrice dont nul ne sait pour le moment l’étendue du désastre. Ce qui est connu de tous est que le Cameroun a pris ces fonds pour fortifier son plan de riposte contre la pandémie sanitaire mondiale. Des fonds qui ont pris des destinations autres que celles indiquées. Une situation qui impose des stratagèmes à nuls autres pareils pour sauver certaines têtes et surtout nuire à d’autres.


C’est d’ailleurs le cas des magistrats de la chambre des comptes qui sont depuis quelques jours la cible de fossoyeurs qui tiennent des réunions avec pour objectif de financer la presse et de soudoyer certains intervenants des plateaux de télévision afin que ces derniers tirent à boulets rouges sur les magistrats de la chambre des comptes. Leur unique péché, celui d’avoir bien fait leur travail en ressortant des constatations issues des investigations. La cour des comptes a rendu un rapport préliminaire, n véritable scandale. Un partage des milliards entre membres du gouvernement, dont les montants reçus sont en parfaite déconnexion avec les faits sur le terrain. On a vu quelques sceaux et quelques morceaux de savon distribués à des communautés ou à des unités administratives entières. Un chef de canton dans le Sud du pays avait même défrayé la chronique en refusant le don qui à ses yeux était résiduel. L’autorité administrative sur le champ n’avait pas manqué de lui remonter les bretelles en lui signifiant vertement qu’on ne méprise pas un don du chef de l’État. Le secrétaire Général à la présidence de la République, Ferdinand Ngoh Ngoh est également la cible de ces voleurs au col blanc. C’est la raison pour laquelle, à l’heure de la reddition des comptes du Fmi, c’est le branle-bas au sein du gouvernement. Cette histoire de "Covidgate" va au-delà de simples détournements et pose la question d’une co-action en bande organisée contre les intérêts du peuple camerounais dans son ensemble. L’unique crainte est que cette histoire ne débouche sur le champ d’un règlement de comptes politiques où les adversaires sont à la trappe.

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square