COMMENT LA RABOBANK MANŒUVRE DEPUIS LA HOLLANDE POUR COULER L'ENTREPRISE T.R.C ET CREER LE CHÔMAGE



Au commencement était une puissante entreprise de droit Néerlandais, la REEF GROUP, patronnée par deux enfants de la Famille en l'occurrence Paul REEF et Herbert REEF, qui ont pour partenaire bancaire depuis 80 ans, la ABN-AMRO BANK ! Dans l'expansion de ses activités hors de son siège à GOOR en Hollande, cette entreprise REEF GROUP crée en Afrique et principalement à Douala au Cameroun, une filiale 100% Néerlandaise, la Société TRANSFORMATION REEF CAMEROUN (TRC) dont les activités principales concernent l'exploitation forestière des bois en grumes et débités et la mise sur pieds d'une unité industrielle de transformation de la poudre des déchets de bois en panneaux et carreaux pour plafonds ,planchers et murs de maisons. L'entreprise TRC est très vite certifiée FSC dans la découpe et le reboisement dans ses UFA où elle a créé des écoles et dispensaires dans des villages. À l'apogée de son fonctionnement, TRC paye 1050 employés directs et plusieurs indirects. La société TRC suscite des lors admiration, jusqu'au moment où la RABOBANK entre dans la société mère REEF GROUP.


1-/ La RABOBANK : un loup dans la bergerie REEF GROUP !



Jusque-là connue à l'international dans les sponsorings des courses de vélo à travers l'Europe, la RABOBANK Entschede-Hadksbergen, basée au Royaume de Hollande, contacte en 2007, la société REEF GROUP de Paul et Herbert REEF, pour un partenariat bancaire privilégié. A la suite des négociations, Paul et Herbert REEF abandonnent un partenariat bancaire de 80 ans de succès avec ABN- AMROBANK et jettent leur espoir sur RABOBANK qui pour appâter sa proie, et fier d'être nouvellement admis comme banquier du groupe, met à disposition en 2008, la rondelette somme de 31 millions d'euros pour REEF GROUP et sa filiale Camerounaise TRC qui garantit la facilité financière accordée !


RABOBANK affiche très vite sa réticence, sans raison, à financer la TRC filiale Camerounai