COVID-19 GATE : LES PASSEPORTS DES MINISTRES, AGENTS DE L'ÉTAT ET OPÉRATEURS ÉCO. SERONT CONFISQUÉS



LES PASSEPORTS DES MINISTRES, AGENTS DE L'ÉTAT ET OPÉRATEURS ÉCONOMIQUES SERONT CONFISQUÉS AVEC INTERDICTION DE SORTIE DE TERRITOIRE CAMEROUNAIS. INSTRUCTIONS ONT ÉTÉ DONNÉES DE PRÉPARER DES CELLULES SPÉCIALES POUR INCARCÉRER LES FOSSOYEURS DU TRÉSOR PUBLIC !


"Le septennat qui vient de commencer devrait être décisif pour notre pays. Il pourrait même être l'un des moments les plus importants de notre histoire depuis notre indépendance" : Extrait du message de Paul BIYA à la nation le 31 décembre 2018! Douze mois seulement après le prononcé de ce discours, une nouvelle maladie, mieux une violente pandémie due au nouveau Corona virus-19 fait des ravages d'abord à Wuhan en République populaire de Chine. Le virus voyage avec une vitesse extrême et se retrouve en Afrique comme dans le reste du Monde .Le Cameroun n'est pas épargné par le virus mortel ! Il faut réagir en axant les efforts sur la prévention et la guérison. Des fonds sont mobilisés par le Trésor Public à concurrence de 53 milliards de francs CFA. Insuffisants pour faire face à une criminelle pandémie. Le Cameroun sollicite et obtient en 2020 un enveloppe de 135 milliards de francs CFA auprès du Fonds Monétaire International (FMI). Sauf que, comme à l'accoutumée, les appétits voraces des ministres, agents de l'État et opérateurs économiques vont destiner une grande partie des 180 milliards de FCFA à des fins personnelles, au point où les bailleurs de fonds demandent que la lumière soit faite sur la gestion de cette somme. Le Tribunal Criminel Spécial est dont mis à contribution pour enquêter, juger et condamner les auteurs, co-auteurs et complices des détournements de fonds alloués à la lutte contre la pandémie du Covid-19.


1-/ Bousculade dans les bureaux spéciaux du Tribunal Criminel Spécial des ministres, Agents de l'État et opérateurs économiques.


* Le premier ministre

* Le ministre de l'administration territoriale,

* Le ministre des Affaires sociales

* Le ministre des relations extérieures,

* Le ministre de la santé publique

* Le ministre de l'agriculture et du développement rural,


Encore en fonction, ces ministres en bénéficiant de la présomption d'innocence, se doivent quelques ménagements d'où les bureaux spéciaux forains du Tribunal Criminel Spécial ouverts depuis ce matin 17 Mai 2021 pour le bal des auditions, des dépositions.


Chacundevraapporterdesjustificatifsfiablessurl'utilisationdesfondsallouésàlaluttecontrelapandémiedepuisl'année2020 ! Depuis l'annonce des poursuites sur Très Hautes Instructions du Chef de l'État, le sommeil a quitté de jour comme de nuit les autorités concernées par la gestion du Corona virus-19. A commencer par les ministres de la République. Le Fonds Monétaire International demande la lumière sur la gestion des fonds covid-19 par le Cameroun. La pression est très forte, le Cameroun étant sur un calendrier avec le Fonds Monétaire International, au sujet du financement de son économie. Sans cette lumière, les chances d'un accord de financement sont minimes pour ne pas dire nulles! Le gouvernement Camerounais en est conscient et n'a pas droit à l'erreur !


2-/Des sommes entières englouties par les fonctionnaires de l'État et complices dans la gestion des fonds covid-19.


L'enquête ouverte par l'unité spécialisée du Tribunal Criminel Spécial rassemblera les preuves des détournements à ciel ouvert opérés par certains fonctionnaires, agents de l'État, opérateurs économiques dans le cadre de la gestion des fonds destinés à la lutte contre la pandémie. Les fins limiers de la justice Camerounaise devront scruter les preuves de dépenses, le circuit de passation des marchés, les mercuriales, les livraisons effectives des commandes, le temps mis pour les livraisons etc... Mais notre rédaction est au courant de ce qu'au cours des enquêtes judiciaires, passeports et documents de voyages de certains des mis en cause seront retirés, compte tenu naturellement de la gravité des faits. C'est la tremblote à Yaoundé chez certains ministres et leurs proches.


21 (Vingt et un) ministres au total sont attendus dans le cadre de cette enquête. Après les six(06) premiers, suivront 15 (quinze) autres. Suivront enfin les autres Agents de l'État, les opérateurs économiques, du moins les intervenants actifs de la chaîne budgétaire de la gestion des fonds covid-19. On parle d'enquêtes sur des auteurs, coauteurs et complices des détournements des fonds covid-19 !


Yaoundé est en surchauffe ! La température du covid-19 est montée d'un cran !

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square