ETHIOPIE / DÉSTABILISATION : LES ÉTATS-UNIS ET L’EUROPE A L’ORIGINE D’UNE CABALE CONTRE ABIY AHMED



Les États-Unis et l'Europe sont déterminés à en finir avec Abiy Ahmed, le premier ministre Éthiopien et prix Nobel de la paix 2018.Ces deux puissances n'ont jamais digéré le fait que le premier ministre Ethiopien ait déjoué la tentative de déstabilisation de son pays depuis l attaque au nord par les rebelles du TPLF. Ce plan de déstabilisation avait pour but de reprendre le contrôle d'Addis Abeba et de mettre en pratique les objectifs déclarés du groupe rebelle TPLF à savoir l indépendance du tigré, le démantèlement de l'État d'Amara et déclenchement de la guerre ethnique en Ethiopie.



Les États-Unis et l'Europe veulent se débarrasser de Abiy Ahmed


Pour avoir rétabli l'ordre et l'état de droit dans la région du tigré avec une perspective de paix et de stabilité dans toute la région garantie par les gouvernements respectifs, Abiy Ahmed est devenu l ennemie de la communauté internationale. Les États-Unis et l'Europe semble de plus en plus décidée à demander des comptes au gouvernement éthiopien pour les actes de violence dans le conflit au Tigré. La raison de cet acharnement est toute connue. Des indiscrétions font état de ce que la nouvelle administration américaine guidée par Susan Rice qui a été pendant de longues années consultante rémunérée du TPLF a mis en marche une grande campagne de désinformation sur le prix Nobel de la paix 2018. Pour mener à bien la sale besogne, plusieurs media internationaux sont mouillés jusqu'a la moelle épinière. C est le cas de BBC, AL Jazeera, CNN, France 24,le New York time pour ne citer que ces quelques exemples. A leurs côtés, des ONG corrompues se font un plaisir de sortir des faux rapports pompeux dans le seul but de dramatiser la situation humanitaire au tigré avec pour seul coupable l'armée Éthiopienne et Érythréenne. Tout ce scénario a un but précis. Celui de créer les bases pour une intervention humanitaire comme en Iraq ou en Libye. Ils ambitionnent surtout de remplacer l actuel premier ministre par quelqu’un d’autre qu’ils peuvent gérer à leur guise. Ils veulent remettre aux affaires les responsables des pires crimes en Ethiopie à la place du prix Nobel de la paix. Des sources dignes de foi affirment d'ailleurs qu'actuellement ses occidentaux sont à la recherche d’un remplaçant. Selon les détracteurs de Aby Ahmed, la guerre au tigré n est pas terminée, du moins pas tant que le TPLF est vaincu par l’armée Ethiopienne. Voila pourquoi l'UE et les États-Unis ont décidé de sauver le mouvement TPLF en le faisant passer pour une victime.

Posts Récents