FRANÇAIS ARRÊTÉ EN CENTRAFRIQUE : QUAND PARIS, PRIS EN FLAGRANT DELIT DE DÉSTABILISATION S'EMBOURBE



L'affaire sonne comme une cloche de mauvais présage en pleine nuit Équatoriale. Un Français du nom de QUINOLOT JUAN REMY interpellé le 10 Mai 2021 à Bangui en République Centrafricaine, en possession d'un impressionnant arsenal d'armes de longues et courtes portées, lunettes, munitions de guerre en sa possession. Pointée du doigt par tous les experts en sécurité, mise au banc des accusés de déstabilisation constante de ce Pays, voire de la région, la France a t- elle encore les arguments de sa défense face à l'arrestation de son Agent QUINOLOT JUAN REMY ?


1-/ La malencontreuse sortie du Quai- d'Orsay de Jean Yves Ledrian dans le Journal Ouest-France, publié par l'AFP le 12/05/2021!


La publication ne fait état ni de l'identité (des noms et prénoms du prévenu), ni de sa profession, ni même de sa photo et se borne comme illustration à présenter une carte muette de la République Centrafricaine avec Bangui la capitale où le Barbouze du Quai-d'Orsay a été interpellé. Le communiqué lacunaire de la porte-parole du Quai-d'Orsay met en exergue la fuite en avant, la recherche et l'identification des boucs émissaires, la complicité, la duplicité du Ministère français des Affaires étrangères:


"Nous déplorons l'instrumentation manifeste de cette arrestation et relevons que les informations personnelles de cette personne ont été immédiatement rendues publiques par le biais de réseaux de désinformation liés à la promotion d'intérêts bien identifiés qui sont habitués à viser la présence et l'action de la France en République Centrafricaine" !


La porte-parole du Quai-d'Orsay se noie définitivement dans ces déclarations qui témoignent à suffisance, le Vœux et l'intention du Ministère français des affaires étrangères d'exfiltrer son Agent QUINOLOT JUAN REMY :"Ce ressortissant français arrêté à son domicile bénéficie de la protection consulaire de l'ambassade de France" avant de conclure de façon lancinante :"Elle(l'ambassade de France NDLR) exerce sa protection consulaire envers lui comme elle le ferait à l'égard de tout ressortissant français dans le plein respect de la Convention de Vienne sur les relations consulaires...Cette protection vise à d'assurer que la personne dispose d'un accès à un Avocat, à un médecin et de ses conditions de détention"


2-/ Le communiqué du Quai-d'Orsay sur l'arrestation à Bangui du mercenaire et Barbouze français QUINOLOT JUAN REMY est un disque rayé très connu en Afrique : Jacques FOCCART toujours vivant!


Du déjà entendu, ce discours, véritable disque rayé du Quai-d'Orsay qui , chaque fois qu'il est mis à mal par la découverte du pot aux roses de ses barbouzes, menace, cherche des boucs émissaires, accuse les médias de désinformation et enfin demande l'extradition de son Agent pour une meilleure protection !


De l'Arche de Zoé du mercenaire français Éric Breteau au Barbouze et mercenaire français QUINOLOT JUAN REMY, les mêmes méthodes et les mêmes mots Qu'ai-d'Orsay! La tromperie, l'instrumentalisation.


l'Arche de Zoé, organisation humanitaire fantoche conduite par le français Éric Breteau a été surpris le 25 Octobre 2007, en flagrant délit du vol de 103(cent trois) enfants Tchadiens, maquillés et bandés de sparadraps teintés de bétadine rouge pour prouver qu'en détresse, ils avaient besoin d'être sauvés en les emmenant en France. Pris la main dans le sac, ces humanicides ont bénéficié de la protection de l'ambassadeur de France au Tchad qui leur a donné le feu Orange et affrété un avion. Le Quai-d'Orsay a parlé d'INSTRUMENTALISATION, exactement comme dans le cas de QUINOLOT JUAN REMY, avant de commettre RAMATOULAYE YADE, la Franco- sénégalaise Secrétaire d'État aux Affaires étrangères et aux droits de l'homme à Ndjamena qui va déclarer sous la pression du Président DEBY ITNO :" l'opération Arche de Zoé était illégale et inacceptable" Nicolas Sarkozy, le Président de la République Française d'alors va la botter en touche et prendre les commandes de l'affaire en disant" j'irai les chercher quoi qu'ils aient fait"


Macron est sûrement en train de préparer à son tour les méthodes d'exfiltration du mercenaire français QUINOLOT JUAN REMY arrêté à BANGUI en République Centrafricaine. L'affaire est plus que grave et dépasse à première vue le Foccardien Jean Yves Ledrian ! Comme en 2007 dans l'affaire l'Arche de Zoé à Abéché au Tchad, la République Centrafricaine va vivre le bal des messages et menaces du Quai- d'Orsay et de l'Élysée. La justice Centrafricaine est attendue dans cette affaire!

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square