PROCES EN SORCELLERIE CONTRE LA TASK FORCE POUR CRIME DE GRE A GRE



Depuis quelque temps les médias à la solde nous livrent un scénario digne des films noolywoodien où des braqueurs des finances publiques se sentant démasqués dans les détournements des fonds COVID 19 crient à tue-tête « au voleur !!!! Au voleur !!!! » pour livrer à la vindicte populaire quelqu’un d’autre, voire leur propre victime, afin que celle-ci soit lynchée à leur place, pendant qu’ils s’éclipsent.


C’est ce qui explique le récent recrutement et l’entrée en scène violente des mercenaires multi commanditaires Boris Bertolt, Patrice Nouma, la Météo et l’Anecdote (dont, soit dit en passant, on connaît le mentor….) mis en mission par les magnats bien connus de la mafia FC19 (Fonds Covid 19). Considérés comme des« orgues de Staline » armées pour pour bazooker et détruire Ngoh Ngoh et ses collaborateurs en hurlant « à bas le gré à gré !!! a bas le gré à gré, vive l’Appel d’Offres»… Même si le temps est à l’urgence, et tant pis si, pendant ce temps, les camerounais sont contaminés et meurent, y compris au sein du corps médical qui se bat pour enrayer l’épidémie.


C’est quand même très curieux qu’au commencement de cette affaire, tout le monde ait été outré et indigné par les dénonciations, amplifiées par le député Jean Michel Nitcheu, à cause des malversations imputables à la « galaxie Malachie » à propos des fonds Covid.


Aux abois depuis que les premières investigations y relatives ont confirmé ce qui était déjà largement relayé par les médias et dont l’écho est parvenu au parlement, les donneurs d’ordre ont cru devoir mettre des medias en mission, qui désormais ferment les yeux sur les marchés de gré à gré dont ont bénéficié des dizaines de sociétés écran et, surtout celles appartenant à un certain M. DABO bien connu des milieux mafieux, grâce à la fratrie DIABI dont le solde des comptes en banque a grimpé d’environ 7 milliards FCFA en quelques semaines.


Ne trouvant rien à redire à propos des résultats déjà visibles sur le terrain des travaux de la task force un mois a peine après sa mise en place,ces vautours qui se sont enrichis sur le dos des malades et qui se nourrissent, tels des charognards sur les cadavres du Covid 19, ont ciblé la procédure que la task force covid PRC utilise pour aller vite dans ce qui est une véritable guerre pour la survie, à savoir le gré à gré.


La conclusion de 8 contrats pour un montant total de 7 milliards et demi négociés dans la transparence par la Task Force constituée à la PRC avec notamment une réduction drastique des coûts, a donné l’occasion d’une abondante littérature, manifestement hors sujet, produite par certains mercenaires de la plume eux-mêmes recrutés par des gestionnaires mis aux abois par les conclusions préliminaires de la Chambre des Comptes.


Pendant ce temps, ils ignorent ou ferment les yeux sur 248 contrats passés en 2020 (marché et lettres commandes) par une fratrie insatiable qui a fait main basse sur de colossaux fonds COVID.


Car il ne fait pas de doute que, pour la seule année 2020, les mêmes ont passé pour près de 200 milliards de contrats (marchés et Lettres Commandes) via des procédures de gré à gré, sans pouvoir doter nos formations sanitaires du minimum de facilités : kits de protection, tests, médicaments, oxygène etc.


Ces gens là, pour qui les médias corrompus écrivent des articles au vitriol contre Ngoh Ngoh, sont les seuls à prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages. Les camerounais ont compris et savent parfaitement de quel coté se trouve la vérité.


Laissez tomber l’affaire de gré à gré là, cet argument vous tue. Ngoh Ngoh a certes ordonné des gré à gré dont les résultats sont visibles sur le terrain : la preuve, le personnel de santé est ravi, les camerounais se savent maintenant pris en charge contre le Covid19. Par contre, vos gré gré à vous n’ont servi qu’à vous remplir les poches.


C’est pour cela que le Chef de l’Etat vous a désavoué en se saisissant lui-même à travers la taskforce, de la riposte contre le Covid 19.

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square